Après que Leig, notre couchsurfeuse à Dunedin, nous ait lancé sa liste de défis (voir l’article Que faire en Nouvelle-Zélande ? La liste de Leigh), d’autres néo-zélandais nous ont donné leur propre avis sur ce qu’il fallait faire pour vivre une vraie expérience kiwi. Voici donc une nouvelle liste de défis à remplir.

1. Pendre son soutien-gorge à la clôture de soutiens-gorge de Cardrona

C’est l’un des miracles de l’an 2000. Cette année-là, des soutiens-gorge ont commencé à apparaître mystérieusement sur la clôture de Cardrona, entre Wanaka et Queenstown. Les autorités ont bien tenté de les enlever, mais ils reviennent inlassablement. Vous accrochez le vôtre ?

Que faire en Nouvelle-Zélande
La clôture de soutiens-gorge de Cardrona

2. Goûter les « spaghetti on toast »

C’est, semble-t’il, le repas des étudiants. Grosse surprise lorsqu’on a vu Jaime, le colocataire de Matt et Leigh, arriver à table avec une assiette pleine de spaghetti en boîte sur une tranche de pain grillé. Bon appétit.

3. Apprécier l’hospitalité légendaire des néo-zélandais

Tous les voyageurs avec lesquels nous discutons en Nouvelle-Zélande nous racontent ces histoires incroyables sur l’accueil des kiwis. A qui se fait inviter à dîner par un inconnu après 5 minutes de conversation, à qui on propose un tour sur le bateau familial le week-end pour aller voir les dauphins (histoire vraie, demandez aux 2 bretons de Breizh-Zélande).

Ca a l’air tellement gros qu’on n’y croit pas. Jusqu’à ce qu’on engage la conversation dans un café et que l’homme nous propose, après approximativement 3 grosses phrases échangées, de dormir chez lui plutôt qu’à l’aéroport (« j’ai une chambre, vous serez plus confortable« ). Ou que cette petite vieille qui nous prend en stop (« d’habitude, je ne prends personne quand je suis seule, ça me fait peur. Mais vous aviez l’air gentil.« ) nous emmène finalement chez elle pour nous montrer sa maison et son mari, au cas où (« voilà, vous avez mon numéro de téléphone. Si vous avez besoin d’un toit, vous appelez, il n’y a pas de problème.« ).

Et encore, on ne vous a pas parlé de l’hospitalité d’Arthur et Judy, à la porte de qui on a toqué un soir de disette (voir l’article Le jour où on a tenté l’hébergement spontané).

Hébergement spontané et Nos 4 raisons de prendre des photo en voyage

4. Se baigner dans des sources d’eau chaude naturelles

Volcans, tremblements de terre,… la Nouvelle-Zélande est une zone de forte activité géo-thermique. Ce qui a parfois ces avantages. Si Leigh nous mettait au défi de nager dans les eaux très froides de l’île (voir l’article Que faire en Nouvelle-Zélande ? La liste de défis de Leigh), on vous conseille de tenter aussi les sources naturelles d’eau chaude.

Comme la Hot’n’Cold par exemple, la rencontre d’une rivière chaude et d’une rivière froide (d’où son nom), juste à côté du parc thermal Waiotapu. L’endroit, aussi appelé le Pont ou le Lieu Secret, est gratuit et délicieusement chaud, sous le survol des passereaux locaux, de jolis petits oiseaux blanc et noir à la queue en éventail.

que_faire_en_nouvelle_zelande_sources_chaudes_waiotapu

5. Manger un Tim-Tam à la mode néo-zélandaise

Le Tim-Tam, c’est une sorte de gaufrette enrobée de chocolat. Jusque là, rien de bien spécial. Là, où ça se complique, c’est la façon bien particulière qu’ont les kiwis de déguster ce biscuit. Pour le coup, une vidéo vaut mieux que des mots, je vous ai préparé ça.

Merci à mes parents d’avoir fait les cobayes. Et si vous n’aimez pas le café, la même méthode s’applique avec du thé, du lait, du chocolat chaud,…

Alors, combien de défis remplis pour vous sur les 5 ? N’hésitez pas à nous en proposer d’autres dans les commentaires.

  • Le coup du tim tam ca viens d’Australie 🙂

    • J’ai découvert par la suite qu’on faisait ça en Australie aussi. Mais personne ne nous en a parlé pendant notre voyage en Australie. Ca restera toujours néo-zélandais pour moi 🙂

  • Ben

    Oh l’escroc c’est meme pas des Tim Tam ! On voit l’emballage des faux Tim Tam ahah

    • Je t’assure que c’était des vrais Tim-Tam. Je n’aurai pas arnaqué mes parents 😉

  • Sans parler de l’ascension de Tongariro, Roturua… Il y a tant de chose à faire et de chose à voir dans un pays magnifique et où les habitants sont calmes, gentils et propres (oui, j’habite Paris…) !

    • Oh oui 🙂 Faire une rando dans un parc national était d’ailleurs l’un des défis que nous a donnés Leigh dans la première liste. C’est pour ça que je ne l’ai pas mis là. Mais difficile de passer à côté lorsqu’on est en Nouvelle-Zélande.