Mon sac est prêt. A 2h du départ pour l’aéroport. Je suis le genre à tout emballer à la dernière minute. Autant de battement, pour moi, c’est un record. Faut pas demander comme je suis excitée à l’idée de repartir en Italie.

Rentrer un peu chez moi. Un an après.

Le 7 février 2011, je m’envolais pour l’aéroport de Malpensa. Destination finale Malnate, une petite ville à l’orée des pré-Alpes, entre le Lac Majeur et le Lac de Côme. Pour 12 mois de Service Volontaire Européen à l’Avis Comunale Varese, la plus importante association de promotion du don de sang en Italie.

Le Service Volontaire Européen est un programme de la Commission européenne pour les jeunes de 18 à 30 ans. Il permet de participer à un projet de volontariat long-terme dans un pays européen ou partenaire, entre 2 et 12 mois. Une base de donnée de la Commission reprend les associations agréées, dans de nombreux secteurs : travail avec les enfants, avec les personnes âgées, promotion de l’art et de la culture, préservation de l’environnement, protection des minorités, sensibilisation auprès des populations féminines,… Les frais principaux sont pris en charge par la Commission : voyage, logement, transport pour le projet, nourriture,…

Ce refrain, je l’ai répété des dizaines de fois. En tenant des stands d’information, devant des jeunes, lors d’entretiens d’embauche,…

Et en vidéo :

Cette vidéo, c’était le projet personnel d’Eva, pour promouvoir le Service Volontaire Européen. Chaque volontaire est invité à consacrer 20% de son temps de travail au développement d’un projet personnel. Avec la confiance de l’Avis et de Serena, sa présidente, j’ai réalisé une exposition photographique itinérante sur les jeunes donneurs. Elle a tourné dans les écoles de la région, avec 2 objectifs :

  • remercier les jeunes donneurs
  • promouvoir le don de sang auprès des 18-35 ans, groupe le moins représenté

Lors de ma dernière semaine là-bas, j’ai présenté moi-même l’exposition devant une quinzaine de classe, débattant avec les étudiants et leurs professeurs sur l’importance du don de sang, la solidarité et le volontariat, les drogues,… Une expérience forte, surtout lorsque des témoins de premier ordre partagent leurs expériences.

“J’ai eu un accident de moto cet été. J’ai eu besoin de 6 poches de sang. Sans ça, je n’aurai pas survécu.”

Ce fut la classe avec le plus grand nombre d’inscrits aux examens médicaux précédant les dons.

[nggallery id=2]

Et voilà, un après, j’y retourne. Revoir les amis, la maison, les volontaires de l’association, les montagnes, les lézards qui se prélassent au soleil le long des trottoirs. Humer le parfum du mimosa de la Villa Flore et des pizzas à la tranche sortant du four. Chanter Jovanotti et les Modena City Ramblers. Et embrasser, serrer dans mes bras toutes ces personnes qui ont fait de ces 12 mois une année exceptionnelle.

 

Pour les intéressés et pour des informations supplémentaires sur le Service Volontaire Européen, la page de la Commission européenne.

Close