Cher lecteur, à présent, nous te proposerons d’accompagner ta lecture de son d’ambiance. Pour cet article, retrouve-toi sur le carrousel de Central Park.

New York, ville patchwork, New York qui bourdonne sans cesse. On l’a tellement vue qu’on s’y sent chez soi. Sensation peut-être due aussi à son incroyable diversité. On y retrouve forcément quelque chose de familier.

En arrivant de l’aéroport, par un Yellow Cab équipé d’un écran de télévision, on aperçoit d’abord la silhouette géométrique de Manhattan au lointain. à chaque fois que je vois la ville de loin, j’essaie d’imaginer l’émotion des immigrés du début du 20ème siècle après la lente traversée de l’Atlantique. Et puis le taximan russe traverse l’East River et on arrive au coeur de la ruche.

new-york-photos-de-julie-22

Central Park

Poumon de la ville, Central Park s’étend sur 341 hectares (ou 62 fois la base de la grande Pyramide de Gizeh). On s’y installe sous les cerisiers en fleurs au printemps, on s’y bécote en amoureux, on y joue au base-ball, on y fait de la barque. Avec ses collines et ses saules romantiques, la destination est particulièrement prisée par les couples asiatiques pour l’album-photo du mariage. Et les musiciens de rue ou faiseurs de bulles géantes s’y produisent sur les terrasses de Bethesda.

new-york-photos-de-julie-12

Flower District

Au petit matin, la 28ème rue Ouest s’active et sur ses trottoirs fleurissent bouquets de roses et de tulipes, plants de palmier et fagots de bambous. C’est ici que les fleuristes particuliers viennent se ravitailler chez les fleuristes en gros.

new-york-photos-de-julie-15

L’USS Intrepid

Porte-avion de la Navy durant la Seconde Guerre mondiale et la guerre du Vietnam, l’USS Intrepid est maintenant amarré au Pier 86, à Hell’s Kitchen. De nombreux volontaires, pour la plupart vétérans de l’armée, expliquent la vie sur le navire. Dans la cabine de navigation, à l’entrée du sous-marin Growler (authentique sous-marin des années 50) ou sur le pont des avions de chasse, ils partagent leur expérience. Et comme, aux Etats-Unis, on a le sens de la mise en scène, le musée est très interactif et laisse la part au jeu. Les visiteurs peuvent tenter de tenir un bateau en équilibre, enfiler des gants d’astronautes pour revisser des câbles ou apprendre les signaux d’atterrissage et de décollage.

new-york-photos-de-julie-26

Jardin botanique de Brooklyn

Il est réputé pour ses cerisiers du Japon et ses magnolias. Mais suite à l’ouragan Sandy qui touche New York en octobre 2012, le jardin botanique de Brooklyn, comme les quais de la ville, panse ses plaies. Peu de cerisiers sont en fleurs mais de nombreuses écoles viennent visiter le parc et les jardiniers entretiennent les parterres et arrachent les mauvaises herbes. Les enfants visitent les serres tropicales et la collection de bonsaïs dont certains arbres affichent leur 80ème printemps. Et à la sortie du jardin, on peut flâner au Brooklyn Museum dont la collection très éclectique va de l’impressionnisme classique à la reconstitution de maisons du 17ème siècle.

new-york-photos-de-julie-30

new-york-photos-de-julie-1

Quelques photos

[nggallery id=12]

Close