Michel et Julie sans une goutte dans la gourde

Nous étions à l’Hell’s gate, le parc national à Naivasha. Armés d’1,5 litre d’eau chacun, nous avions hésité à prendre tout de même un quatrième litre “au cas où”. Finalement, on se dit qu’on trouvera sur place si besoin. Grave erreur !
Nous avons parcouru le parc à vélo, en passant par la Buffalo Road. Nous n’avons vu aucun buffalo sur cette route qui ne cessait de monter, avec un soleil plombant et nos gourdes qui nous faisaient de l’œil mais qu’on tentait d’économiser au maximum. Nous avons bien failli laisser des plumes dans cette montée interminable et tapissée de sable qui rendit l’ascension à vélo quelque peu compromise : nous avions l’impression de vivre une traversée du désert.

Les gourdes vides (il ne nous restait alors qu’un litre dans une bouteille), la gorge sèche à mi-parcours, nous voyons quelques habitations au loin : un centre éducatif payé par des dons. Nous nous approchons et nous demandons au jeune le plus âgé (il n’y a que des enfants) s’il y a de l’eau. Il nous remplit les deux gourdes avec de l’eau de pluie traitée, nous les rend puis nous demande des “coins”. Entourés par les enfants, nous lui donnons 40KSH (un litre d’eau en bouteille coûte environs 50KSH) et nous partons ; aux rires des enfants, nous comprenons que nous n’aurions pas dû ou pas autant ; tout service, aussi petit soit-il comme indiquer un chemin, correspond souvent à une demande monétaire en retour. Michel s’en veut d’avoir donné de l’argent alors que l’eau leur a surement été offert et que donner de l’argent entraîne un comportement action-réaction biaisé pour les futurs voyageurs.

Michel laisse la bouteille à Julie et prend l’eau de pluie ; Julie reprendra encore une bouteille d’un litre au poste des Rangers (bouteille d’un litre qui coûtera le double, 100KSH). Nous avons donc laissé 140 KSH pour 2 litres d’eau de pluie et 1 litre d’eau en bouteille. Pour 175-190 KSH, on trouve des bouteilles de 5 litres et cela évite un coup de chaleur bien inutile!

  • Baeté laura

    Courage , la route est longue jusqu’à votre retour et les péripéties ne font que commencer 😉
    Contenté de pouvoir vous suivre étape après étape et surtout, soyez prudent tout les 2!

Close