le plateau des Bolovens à moto Voilà un peu plus de deux mois que nous avons passé la frontière du Laos. Nous sommes allés à Don Det, l’une des “4000 îles”, puis nous sommes allés à Paksé pour parcourir “le plateau des bolovens”. Conseillé par un écrivain français à l’accent québécois, qui trahit son amour de la province canadienne, nous sommes allés chez Yves, belge et loueur de scooter dans la rue principale de la ville de Paksé, afin de parcourir la longue boucle du Plateau des Bolovens.

Paksé n’a pas beaucoup de charme, du peu qu’on en ait vu. Elle a le plus grand marché du Laos. Et c’est tout. Mais c’est de là que partent les touristes pour la petite ou la grande boucle dans le plateau des Bolovens, en scooter ou en tour organisé. _BEE0418 Nous sommes partis à 5 : Mimi (une belge de Woluwe-saint-Lambert), Gaëlle et Clara (deux strasbourgeoise étudiante en médecine) et nous. 3 motos, notre mascotte Monde et le sac Winnie L’Ourson de Mimi.

Quel est l’intérêt du Plateau des Bolovens ?

1. Si vous aimez les cascades, c’est l’idéal. Il y a de nombreuses chutes d’eau assez jolies et il est parfois possible de se baigner en amont ou en aval des chutes. _BEE0817

Il y a également pas mal de paysages sympathiques et l’on croise des scènes de vie sur la route. _BEE0468 2. La possibilité de se promener dans les villages. Les discussions avec les locaux restent sommaires, voire inexistantes car ils ne parlent ni anglais ni français mais ils sont rarement timides.

Il faut par contre éviter de photographier comme si vous étiez au zoo ; mettez vous à leur place. Si vous voulez prendre un portrait, demandez la permission à la personne ou montrez-lui la photo après l’avoir prise. La croyance selon laquelle le photographe est un voleur d’âmes est encore répandue dans certaines régions. _BEE0837 _BEE0727

Vous pouvez également découvrir les productions et métiers locaux : le café, le textile ou encore les forgerons.

3. C’est parfois bien de prendre quelques jours pour voyager en dehors des sentiers balisés, en dehors de villes touristiques. Nous sommes allés chez mamapap, où nous avons dormi en dortoir pour 20 000 kip le matelas queen size (2 euros par matelas de deux personnes).

Nous avons négocié notre maison d’hôte le dernier soir, nous avons été ravis par la chaleur humaine et la gentillesse de ces personnes qui parlaient à peine quelques mots d’anglais.

Le tour est proposé aux touristes en autobus. Bien entendu, les cascades et leurs alentours ont vocation à attirer des touristes mais voyager en scooter, la quantité de cascades et d’activités, et la longueur du parcours, permet de facilement tomber sur un petit restaurant le long de la route où il faudra mimer pour se faire comprendre, et  on pourra avoir de vrais moments de partage car les gens ne sont pas habitués aux “slow” touristes. une forgeronne

4. car les belles rencontres et les retrouvailles sont fréquentes. Nous avons rencontrés des gantois, Tom et Maaike, avec qui nous avons cuisiné des carbonnades flamandes et des frites à la belge (avec les moyens du bord) pour 8 personnes.

Le plateau des Bolovens est sympa à faire : beaucoup de routes asphaltées, de la nature tout autour, la possibilité de manger dans des “street foods” pour moins d’1,5 euros, de regarder des enfants jouer au football, de prendre son temps._BEE1032 La grande boucle est de 300 km. En prenant un chemin de terre pour aller à une chute, nous avons vu les plus beaux paysages du laos jusqu’à présent (nous ne sommes pas encore allés au nord), nous avons profitez de beaux couchés de soleil. Certes, on ne trouvera pas un hôtel avec un bain chaud, ce sera souvent rustique (bien qu’il y ait parfois des toilettes occidentales) mais quel plaisir de faire un circuit touristique qui a su garder un charme par la tranquilité des gens qui ne cherchent pas à tout prix à vous vendre tout et n’importe quoi. _BEE0724

Et pour savoir où loger, on vous a écrit un article sur nos guesthouses au Laos.

Close