Il y a quelques jours, je lisais l’article de Ryan le sac à dos “4 raisons de ne pas prendre de photo en voyage“. Je suis d’accord avec lui, il faut savoir parfois baisser l’objectif, oublier la caméra et profiter du moment présent.

Mais prendre des photos améliore aussi mon voyage et j’aime ça. C’est personnel et dépend de notre propre pratique de la photo, au-delà du souvenir et de montrer ce que l’on a vécu. Mais j’ai justement trouvé 4 bonnes raisons pour nous de prendre des photos en voyage.

La photo pour regarder différemment

Le voyageur voit, le photographe regarde. Pour prendre de bonnes photos, il faut souvent prendre son temps, s’imprégner d’un lieu, d’une atmosphère. Chercher. Là où certains profitent quelques minutes, on peut passer des heures quelque part à chercher les angles, les détails, l’inscription gravée qui raconte l’histoire d’une muraille. Photographier, c’est souvent voir plus intensément.

Mais c’est aussi regarder ailleurs. Après avoir vu le temple, c’est observer le public pour traduire l’émerveillement ou le recueillement. C’est essayer de comprendre leurs émotions. C’est regarder les gens passer dans la rue et la vie qui s’écoule ou lever les yeux pour rapporter un détail architectural.

Prendre des photos, c’est porter un autre regard.

Nos 4 raisons de prendre des photo en voyage

Michel a passé 30 min à observer les gens et les enfants jouer devant cet aquarium à Pairi Daiza en Belgique. Il savait que quelque chose se passeraient. Et en effet, le moment magique est arrivé. Ce parfait alignement, comme si les poissons répondaient à l’enfant.

La photo pour aller plus loin

Peut-être est-ce de la paresse, ou un manque de curiosité. Mais si je n’avais pas mon appareil photo, il y a des choses que je ne ferais pas. Comme me lever avant l’aube pour voir le soleil se lever sur la plage. Prendre des photos me porte et me donne envie d’aller de l’avant.

Après 8 mois de voyage, parfois, la motivation manque. Parfois, on a juste envie de se reposer, de regarder un film, de ne rien faire, ce qui n’est souvent pas arrivé depuis longtemps. Et c’est souvent l’idée de faire des photos qui pèse dans la balance pour se “botter le cul”, sortir quand même, continuer à découvrir.

Nos 4 raisons de prendre des photo en voyage

Si ce n’était dans l’espoir de prendre des photos, je ne me serai pas lever à l’aube pour ce sublime lever de soleil sur la plage de Bang Saphan en Thaïlande

Nos 4 raisons de prendre des photo en voyage

Après une nuit blanche (à suivre la Belgique en Coupe du Monde avec des birmans dans un tea-shop), c’est mon appareil qui m’a convaincue à me balader sur ce marché reculé de Mandalay.

La photo pour partager et remercier

Il suffit de penser au beau projet “Des polas et des mains” de Julien de J’aime le monde.

Prendre des photos est un magnifique moyen d’entrer en contact avec des populations dont, parfois, on ne parle pas la langue. Sur Rusinga Island, au Kenya, les pêcheurs dans les villages n’ont que rarement l’occasion de se voir en photo. Ils ont passé une après-midi à se prendre au jeu, à poser et à s’amuser devant l’objectif. Au Laos, dans une plantation de café du Plateau des Bolovens, les enfants ont passé 2 heures à bondir et à rire ensuite devant les photos d’eux dans les airs.

Nos 4 raisons de prendre des photo en voyage

Les enfants de cette école pour handicapés mentaux à Lushoto en Tanzanie ont adoré manipuler l’appareil photo.

C’est aussi souvent un beau cadeau que nous n’hésitons pas à offrir aux gens qui nous accueillent. On trouve facilement des magasins où imprimer des photos rapidement, même au Kenya ou en Birmanie. Elles font toujours plaisir et sont un beau souvenir d’un moment passé ensemble. En Nouvelle-Zélande, lorsque nous sommes retournés à Cromwell voir Judy et Arthur chez qui nous avions tenté l’hébergement spontané, nous avons retrouvé les photos que nous leur avions offertes aimantées sur la porte de leur frigo.

Hébergement spontané et Nos 4 raisons de prendre des photo en voyage

En retournant chez Arthur et Judy, à Cromwell en Nouvelle-Zélande, nous avons eu le plaisir de voir les photos que nous leur avions imprimées aimantées sur la porte de leur frigo.

La photo comme outil d’échange

Souvent, la photographie nous a aussi permis les échanges de service, contre l’hébergement, la nourriture ou l’accès à des sites. A Te Anau, en Nouvelle-Zélande, la manager du Lakeview Holiday Park nous a accueillis contre les clichés de notre trek sur la magnifique Kepler Track. Au Cambodge, nous avons été invités 2 soirs de suite à profiter du spectacle du cirque Phare pour prendre des photos et faire un reportage pour notre projet pédagogique Raconte un monde. En Australie, l’office de tourisme de la jolie ville de Bendigo nous a ouvert les portes de l’Hôtel de ville pour les mêmes raisons. Et sur chaque continent, nous avons réalisé des photos pour des guesthouses ou des B&B en échange de l’hébergement.

Nos 4 raisons de prendre des photo en voyage

Cette série de photos sur la Kepler Track en Nouvelle-Zélande nous a valu l’hébergement gratuit dans un camping de Te Anau.

Nos 4 raisons de prendre des photo en voyage

En échange de nos photos, nous avons été invités à un superbe safari en Tanzanie par notre partenaire Savanna Tours & Safaris.

Evidemment, il ne s’agit pas de “simples” photos souvenir et cet article reflète une vision personnelle de la photo. Mais elle fait partie intégrante de notre façon de voyager, à notre grand plaisir. Et si certains points comme l’échange de service ne sont pas donnés à tout le monde, n’importe qui peut montrer aux locaux les photos prises d’eux, échanger, offrir et prendre son temps.

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le : ça donnera peut-être des idées à vos amis
et ça nous fait du bien au moral 😀

  • Entièrement d’accord avec toi ! Je ne me vois pas du tout me passer de mon appareil photo en voyage. Et au delà de tout ce dont tu as parlé, quel plaisir de se faire envahir de souvenirs lorsque l’on regarde ses photos une fois le voyage terminé.. C’est aussi une façon de prolonger l’expérience ! J’adore tout dans la photo : Déclencher, trier, recadrer lorsque c’est nécessaire, et bien-sûr les partager avec mes proches 🙂

  • Je suis d’accord qu’il faut profiter de l’endroit où on se trouve autrement qu’à travers l’objectif de l’appareil… On peut rater pas mal de choses si on garde l’oeil vissé dessus en permanence ! Mais pour moi, c’est une motivation de prendre des photos : comme tu dis, se réveiller plus tôt, aller dans un endroit où on n’aurait pas forcément fait l’effort d’aller parce que fatigué, moral un peu bas, etc. et être récompensé par une superbe photo, voir les sourires des enfants quand ils découvrent leurs visages ! Tout n’est pas blanc ou noir, bien évidemment !

  • “La photo pour aller plus loin” – je suis entièrement d’accord avec ce point car c’est vrai que souvent, je ne me serais pas lever à 4/5h du matin, si je n’avais pas mon appareil photo !

    • Julie

      C’est un moteur, surtout pour les lève-tard comme moi 😛

  • Photographe et voyageuse, j’adhère 😉
    Super site et supers expériences, qui ne me donnent qu’une envie: partir et repartir encore…
    Bonne continuation!

    • Julie

      Merci 🙂 On a beaucoup de choses à partager encore. Très belles photos sur ton site.

  • Je découvre ce site qui est superbe !!! Un site qui donne envie de faire ses valises et de découvrir de nombreux pays ! Les photos sont justes magnifiques.
    Manuella

    • Merci pour ton commentaire 🙂 Comment nous as-tu découvert ?

  • Très belles photos et un texte qui me rassure un peu sur l’idée d’un “reflex en voyage” :). Votre texte donne des idées intéressantes, surtout le fait d’imprimer quelques photos pendant le voyage et les offir, je n’y avais jamais pensé mais c’est tellement une bonne idée. Ou l’échange de services, c’est aussi intéressant. Comment faites-vous pour ça d’ailleurs, vous demandez directement quand vous voyez la personne genre “on peut faire des photos de votre guesthouse, vous les donner et on ne paie pas.” ?

    • Dans la grande majorité des cas, c’est ce qui s’est passé oui. La première fois, c’était Détour local qui nous a mis en contact avec une guesthouse en Tanzanie qui avait besoin de photos d’un nouveau bâtiment. Par la suite, soit on allait voir directement les guesthouses en leur expliquant qu’on voyageait avec un très petit budget mais qu’on pouvait proposer des échanges de services (photographie, mais aussi traduction ou site web), soit, en en parlant avec les gens, ils contactaient des amis dont ils savaient qu’ils avaient besoin de ce qu’on pouvait offrir. Il est arrivé aussi qu’on fasse des photos juste pour le plaisir, ou parce qu’on aimait l’endroit et que les propriétaires ne nous fassent pas payer pour nous remercier.
      Mais dans tous les cas, il faut en parler 🙂

  • Mon ami et moi voyageons parce que nous aimons ça, mais aussi parce que nous sommes passionnés de photographie. Il est vrai qu’il est parfois impossible de retransmettre à travers une image les émotions vécues face à un événements, une personne ou un paysage, mais la photographie est un moyen de s’exprimer, et c’est pour moi une facette très importante du voyage. En plus de ça, je trouve la majorité de vos photos juste MAGNIFIQUES, et ce serait dommage de ne pas partager cette expérience hors du commun que vous avez vécu, surtout quand on sait si bien la mettre en valeur que vous.

    Mention spéciale : la première photo, de l’enfant avec les poissons, est brillante, tant au niveau de la composition que de la technique ; bravo !

    • C’est un moyen d’expression très important pour nous même s’il est parfois difficile de faire passer toute l’histoire de l’instant à travers une image.

      Pour la photo de l’enfant avec les poissons, c’est à Michel qu’on la doit. Je l’adore. Elle a d’ailleurs fait partie de notre lot de cartes postales avec une citation de Mark Twain : “Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait”. Ca l’illustre bien je trouve 🙂

      • Oui, en effet, ça illustre très bien la photo, et aussi vos projets 😉

  • Entièrement d’accord pour le premier point. La photo permet de prendre son temps, de regarder des détails pour la photographie, détails que l’on zappe assez facilement si l’on ne fait pas de photo.
    Pour le second point et en particulier pour l’exemple du lever de soleil, je suis plutôt matinal donc je me lève facilement pour admirer un coucher de soleil. Par contre à l’inverse, je zappe parfois volontairement mon appareil photo pour prendre le temps de profiter pleinement et ne pas regarder le lever de soleil à travers l’objectif 😉

    • Bonjour Aurélien,
      Oui, moi aussi, je baisse souvent mon objectif pour simplement prendre le temps de profiter du moment. Mais il arrive régulièrement que l’appareil photo soit un moteur qui me pousse à aller plus loin, même si je suis fatiguée par exemple. Ca dépendra des moments. Il faut trouver l’équilibre. Mais bon, quand on est passionné 🙂

Close