L'Australie autrement - Bendigo

Après nos belles découvertes le long de la Murray River (voir l’article L’Australie autrement #02 : le long de la Murray River), nous reprenons la route vers le Sud et Melbourne, vers la découverte de l’Australie autrement. Et nous rebondissons de surprise en surprise. Alors que nous prévoyons de ne passer qu’une nuit à Bendigo, la ville nous capture par son charme. Nous y resterons finalement une semaine et la quittons à regret. Mais ce n’est que pour découvrir de nouvelles beautés.

Cette fois, c’est une Australie qui conjugue passé et présent, mais qui suspend le temps que nous entrevoyons.

Chercher de l’or à Bendigo

A peine sortis de la voiture, le temps de faire signe au conducteur qui nous a pris en auto-stop, sans même avoir besoin de nous regarder, nous savons tous les 2. Sans échanger un mot, nous changeons tous nos plans. On ne peut pas passer à côté de cette petite perle du Victoria sans nous arrêter, admirer la richesse de son architecture sans passer la porte de ses bâtiments historiques. Bendigo nous appelle.

Bendigo, c’est comme une tasse de thé au milieu des pichets de bière (qu’on ne se méprenne pas, j’aime la bière, mais le thé, ça fait du bien), c’est comme un jardin potager au milieu d’un champ de maïs, c’est comme une oasis européenne au milieu du Texas. Un temps ville la plus riche du monde, grâce à l’or durement extrait des kilomètres de mines qui parcourent son sous-sol, Bendigo garde le prestige de son passé.

Invités par la Central Deborah Gold Mine, nous avons pu en apprendre plus sur l’histoire de la ruée vers l’or, sur la courte vie des mineurs, sur le réseau de trams (l’un des seuls en Australie), sur les immigrés chinois espérant trouver les précieuses pépites.

A seulement 1h30 de Melbourne, Bendigo fût mon coup de coeur d’Australie, un endroit où je pourrais m’imaginer vivre. Si vous avez l’occasion, ruez-vous vers ce petit joyau.

Comment se rendre à Bendigo : Bendigo se situe à 90 min au Nord de Melbourne. En voiture, empruntez la A79. Les 2 villes sont également reliées par le train, avec une vingtaine de trajets par jour.
Quelques liens utiles :
Le site de l’Office du tourisme de Bendigo
Le site de la Central Deborah Gold Mine. La visite guidée de la mine (1h30) coûte 30 AU$. Elle peut se combiner avec la visite du temple chinois Joss House, du musée du tram et du très amusant Centre de découverte des Sciences et Technologies (c’est d’habitude pas le genre de musée qu’on visite en voyage mais je me suis éclatée).

Suivre les traces des graffeurs à Melbourne

Au coeur du quartier chinois de Melbourne, les artistes-graffeurs s’en sont donnés à coeur joie pour donner vie aux rues parallèles : des tigres bondissants côtoient des aliens, d’immenses yeux bleus interrogent les passants et des danseuses plongent dans le vide. Une explosion de couleurs et de créativité. La ville de Melbourne a d’ailleurs prévu une liste d’immeubles sur lesquels les peintres peuvent libérer leur imagination.

Australie autrement : les graffeurs de Melbourne

Australie autrement : les graffeurs de Melbourne

Australie autrement : les graffeurs de Melbourne

Le site de That’s Melbourne tient une liste des sites de street art à Melbourne.

Ramasser des coquillages à Breamlea

Au Sud-Ouest de Melbourne, près de la Great Ocean Road, notre projet pédagogique Raconte un Monde nous a mené vers le village côtier de Breamlea. Ici, il n’y a presque personne, peut-être 15 maisons. Ici, les boîtes aux lettres sont toutes réunies à l’entrée du village. Ici, on fait du canöé dans la crique, bercé par le rythme de la marée. Ici, on se promène sur la plage déserte pour ramasser les coquillages multicolores que dépose l’océan. Ici, on écoute Glen Miller et on sourit, paisible, en regardant les couchers de soleil, sous les rires des oiseaux des marais.

Observer des pingouins à St-Kilda

Il n’y a pas que Phillip Island pour voir des pingouins près de Melbourne. Beaucoup moins bondée (bon, y a des touristes quand même, il ne faut pas exagérer, mais il y a de la place pour respirer) et surtout gratuite, la petite cité balnéaire de St-Kilda accueille chaque soir une jolie colonie de pingouins. Les oiseaux en costard ont élu domicile dans les rochers au bout du ponton. On ne parle pas trop fort, on ne fait pas de photos avec flash, on est chez eux, pas chez nous. Mais on s’amuse devant leur saut maladroit.

Les pingouins de St Kilda à Melbourne

Comment se rendre à St Kilda : Prenez les tram 3a, 16 ou 96 jusqu’à l’arrêt Alfred Street/Esplanade. Vous arriverez en face du ponton.

Et les débuts de l’Australie autrement ?

Et avant de découvrir les alentours méconnus de Melbourne, on vous emmenait où? Retrouvez nos premières aventures australiennes :

Close