Fêter Songkran à Bangkok pendant 3 jours fut l’un des temps forts de notre tour du monde. C’est sûr, on n’a pas regretté d’avancer nos billets d’avion de 3 jours pour quitter le Kenya le 12 avril au lieu du 16. Merci Raymonde de nous avoir prévenus.

Songkran_Bangkok

Songkran, c’est quoi ?

Songkran, c’est le Nouvel An bouddhique thaïlandais mais on le connaît aussi comme le Festival de l’eau. Pourquoi ? Parce que, rituellement, les thaïs vont verser délicatement de l’eau parfumée sur les mains de leurs aînés, en signe de respect. L’eau est aussi purificatrice. Elle va effacer tous les déboires de l’année écoulée pour démarrer l’année nouvelle sous les meilleures auspices. Alors on arrose la famille, les amis, les voisins.
Et puis dans la bonne humeur générale, on prend les fusils à eau, on sort les tuyaux d’arrosage et les baquets et on transforme joyeusement la rue en champs de batailles d’eau.

songkran_silom

On bénit aussi les passants à la craie. Give me 5.

C’est ça, Songkran 🙂

Songkran, c’est quand ?

Le terme Songkran vient du sanskrit “saṃkrānti” qui signifie “passage astrologique“. Les célébrations marquent la fin de la saison sèche et l’arrivée de la saison des pluies. Traditionnellement, elles suivaient le calendrier solaire et étaient donc flottantes. Depuis quelques années, Songkran est fixé officiellement du 13 au 15 avril. On le fête à ces dates à Bangkok mais ça peut varier en fonction de l’endroit où l’on se trouve dans le pays.

Après avoir dignement fêté le Nouvel An à Bangkok mi-avril, nous avons eu droit au dernier soir de festivités à Ayyuthaya le 19 avec l’élection de Miss Beauté 2558 (ben oui, en Thaïlande, on n’est pas forcément en 2014).

Songkran, à Bangkok oui, mais où ?

A Silom Road

On a testé Silom Road, LE gros rassemblement. C’est fun, c’est jeune, c’est coloré. Ca vaut la peine d’essayer. Mais c’est quand même la grosse boucherie, sans autre choix que de suivre le troupeau et où on vous fait payer la moindre recharge d’eau le long du défilé. Du coup, on a tenté de s’éloigner un peu et, déjà dans les rues perpendiculaires, on a trouvé ça beaucoup plus amusant et beaucoup moins mercantile.

Songkran_Silom

A Chok Chai 4

A Bangkok, nous logieons chez un couchsurfeur au nord de la capitale, près du quartier Chok Chai 4 (Chok Chai Si). Pour nous, ce fût le meilleur de la fête. Embarqués sur un pick-up (ok, seulement pour quelques mètres) ou invités à partager le baquet familial, nous nous en sommes donnés à coeur joie. L’atmosphère nous a semblé plus bon enfant, plus familiale, plus festive mais moins fêtarde (bon, on s’est fait offrir quelques shots de whiskys par des familles thaïlandaises quand même hein). Au bout de 3 jours, c’est sûr, on a pu parfaire notre technique de lancer.

Songkran_Bangkok

Bon, on ne vous dit pas forcément de vous taper 1h30 de transport depuis le centre de Bangkok jusque dans ce quartier. Simplement qu’on a préféré la fête en dehors des gros centres névralgiques que sont Silom et Khao San Road et que ça vaut peut-être la peine de s’éloigner un peu. En 3 jours d’arrosage, de toute façon, il y a de quoi explorer.

Petites recommandations utiles

Pour l’info, l’un de nos appareils photos est quand même mort dans l’histoire. Ben oui, l’eau, ça mouille. Et si, en début de journée, les thaïlandais viennent tout timide vous asperger de quelques cuillères d’eau sur la tête en s’excusant d’un sourire gêné, une fois que vous êtes mouillés, c’est au seau de 50 litres que ça y va (histoire vraie, à porter à 2, parce que c’est lourd). Donc, protégez vos affaires. Tous les magasins vendent des pochettes en plastique hermétiques pour mettre vos passeports, billets et gsm. Et si, comme nous, vous ne pouvez pas vous empêcher d’emporter votre appareil photo, assurez-vous qu’il est bien emballé dans des sacs imperméables et hermétiquement fermés.

Songkran_Bangkok

Evitez aussi de louer une moto ces jours-là. On vous assure que vous ne serez pas épargnés. L’eau dans la figure, ça aveugle, et l’eau dans les roues, ça glisse. Pas besoin de vous expliquer plus les dangers d’un 2 roues dans ces cas-là. En fait, déplacez-vous à pied et en métro, c’est le mieux (parce qu’en taxi, il y a beaucoup, beaucoup de traffic).

Quelques liens supplémentaires

Close