On comprend un pays aussi par son cinéma, sa musique, sa culture. Avec Machuca, Andrés Wood, un réalisateur chilien, se souvient de son enfance à Santiago pendant la période agitée du coup d’état d’Augusto Pinochet.

Machuca, c’est l’histoire d’une amitié entre 2 garçons de 11 ans : Gonzalo, issu de la bourgeoisie, et Pedro Machuca, un enfant des poblaciones, ces bidonvilles que nous vous racontions dans La Victoria de Santiago, un anniversaire haut en couleur. Ils se rencontrent à l’école lorsque le directeur, le Père McEnroe, ouvre les portes de ce prestigieux collège à des enfants défavorisés, espérant ainsi encourager la mixité sociale et ethnique, le respect et la tolérance. A travers le regard des 2 enfants et leur découverte chacun du monde de l’autre, on est témoin de l’histoire du Chili, de sa dualité dans ce début des années 70. Le pays, sous le gouvernement de gauche de Salvador Allende depuis 1970, est secoué de tensions politiques dont l’apogée sera la prise de pouvoir par le général Augusto Pinochet le 11 septembre 1973. L’amitié de Gonzalo et de Machuca va-t-elle survivre à cet événement ?

(La bande-annonce est en espagnol sous-titrée en anglais)

Le film est dédié au Père Whelan. Ce prêtre américain dirigeait le Saint George’s College de Santiago à l’époque où y a grandi le réalisateur Andrés Wood et y introduit des enfants de classes défavorisées avant d’être expulsé de l’école. C’est de ces souvenirs qu’Andrés Wood tire le scénario de son film, même s’il n’a que 8 ans à l’époque du coup d’état.

J’ai été très touchée par ce film que je vous conseille. Merci Vanessa de nous avoir fait découvrir ce morceau de l’histoire du Chili.

  • Tellement fan de ce film… La situation politique du Chili en 1973 et le coup d’état vu à travers le regard innocent de deux copains d’école… Magnifique et émouvant !

  • je suis curieux Michel de savoir quel film tu va prendre pour le Québec ou le Canada ou les 2

  • Très bonne idée, merci!

  • Karine Decorde Avec plaisir 🙂

  • mhmm bon cop, bad cop

  • Très bon film, merci! Autre film chilien que je vous recommande: La Nana + le cinéaste Patricio Guzman.

  • Virginie Lakom Merci pour l’info, je note ça 🙂

Close