la guerre de sages, lightpainting / © Du Monde au Tournant

On avait commencé les joies du ligtpainting avec nos colocataires dans la cave à Schaerbeek (Bruxelles, Belgique) puis le soir du nouvel an 2013, un an et un mois avant notre départ en tour du monde. Depuis, le lightpainting ne nous a plus quittés.

Le lightpainting est une technique de photo de nuit qui est un bon moyen de socialiser avec des personnes que tu viens de rencontrer ou d’improviser une activité lorsqu’il y a une coupure d’électricité ou que tu es au milieu de nulle part. On a expérimenté toutes ces situations, on peut témoigner : des heures de plaisir !

Qu’est-ce que le lightpainting ?

Le lightpainting, “peindre à la lumière” si on traduit littéralement, est une photographie en “longue pose” : on prend une photo dans le noir ou l’obscurité pendant 5,10,15,20,30 secondes, voire plus si on a une télécommande (avec les réflex).

Mais du noir, au bout de 20 secondes, ça reste du noir mec !

oui et non 😉 Si une zone de la photo reçoit zéro lumière, elle reste noire. Mais grâce à des lampes blanches (torche ou de poche) et des lampes de couleurs, vous allez “peindre” le paysage devant vous, et créer des scènes concrètes ou abstraites.

love hear lightpainting / © Du Monde au Tournant

En gros, pendant ce “temps de pose” de plusieurs secondes, l’appareil va capter toute la lumière qui lui arrive et va créer une image en additionnant toute la lumière reçue. En gros, c’est comme si on superposait des calques de lumière. Si je vous ai perdu, accrochez-vous, ça devient plus simple maintenant 😀

Quel matériel pour le lightpainting ?

La base, c’est un appareil photo (et oui) et une lampe de poche. Nous avons acheté des petites lampes LED de couleur car elles projettent la lumière plus précisément (le trait est plus fin) qu’une lampe de poche qui va éclairer en grosse zone. Si tu as une petite lampe reçue gratuitement dans une soirée ou un festival, ça fonctionne tout aussi bien 🙂 Tout comme les bougies d’anniversaire qui “spittent” (sortez votre dictionnaire belgo-français).

Comme tu vas prendre une photo pendant plusieurs secondes, il faut mettre l’appareil sur une surface stable : le sol, une table, un trépied, une chaise.

Sapin de Noël lightpainting / © Du Monde au Tournant

Comment faire du lightpainting concrètement ?

Avec la lampe de poche (ou un flash externe que vous pouvez déclencher manuellement), tu éclaires les éléments que tu souhaites : un banc, des personnes qui posent, etc. Quand les personnes sont éclairées, elles ne doivent absolument pas bouger ou cligner des yeux ! Il faut que tu sois hors du cadre, sinon on verra les rayons de la lampe (voir exemple ci-dessous).

problème de lumière avec le lightpainting © Du Monde au Tournant

Si tu veux dessiner (des fleurs, des rayons de soleil, un texte,…), tu dois être dans le cadre de la photo et pointer les lumières vers l’appareil photo. Vu que tu seras dans une zone sans lumière, et si tu as des vêtements sombre, a priori, tu n’apparaîtras pas ou peu sur la photographie. Idéalement, mets des vêtements foncés.

Pour le texte, comme tu écris vers l’objectif, tu es censé écrire à l’envers : de droite à gauche et inverser les lettres (un C à ses branches qui pointent vers la droite sur votre écran… donc il faut le faire vers la gauche quand vous utilisez les lampes).
Une solution ? Tu écris normalement (de gauche à droite) et avec un logiciel de traitement d’images (photoshop, gimp,…), tu fais une “transformation > “symétrie horizontale”).

Kenya lightpainting / © Du Monde au Tournant

Kenya a été écrit à l’envers… dur dur quand on a pas l’habitude ! © Du Monde au Tournant

De manière générale, l’appareil doit être en manuel, ou en tout cas le plus possible en manuel : que ce soit la mise au point ou la vitesse.

Il faut garder la mise au point en manuel, si tu as un reflex : Tu peux mettre une personne à l’endroit désiré de la mise au point (éventuellement l’éclairer pour aider l’appareil à faire la mise au point), puis tu changes les paramètres de mise au point en manuel (sur les reflex nikon, c’est un petit bouton à pivoter en bas à gauche de l’objectif). Si tu as un compact ou un bridge, il faudra à chaque fois mettre une personne à l’endroit de la mise au point avant de faire la photo (ou se contenter de la mise au point que l’appareil décidera de choisir).

La durée de pose (de prise de vue) te permet d’avoir plus ou moins de temps pour réaliser ton chef d’oeuvre mais a des conséquences sur les éléments qui ne sont pas totalement dans le noir : le ciel, une lampe publique ou un bâtiment éclairé dans le fond : plus le temps de pose est long, plus il y a des risques de surexposition. Cela peut être un détail dans la photo mais si c’est gênant, une parade peut être de fermer le diaphragme (le “f” que tu vois sur ton appareil : passer de f4 à f8 par exemple, manuellement donc). La raison : plus le diaphragme est fermé, moins il laisse passer de lumière pour un temps de pose donné (soit, retiens que tu peux jouer avec le diaphragme :D).

christchurch lightpainting / © Du Monde au Tournant

Il faut éviter de surexposer les bâtiments éclairés en lightpainting © Du Monde au Tournant

Si tu as un reflex, il est bon de mettre le diaphragme sur f5.6 au minimum, pour avoir une bonne “profondeur de champ” (une grande zone de netteté), vu qu’on fait la mise au point à l’aveugle (vu qu’il fait noir ^^). Si tes lumières ne se voient pas suffisamment, alors passe à f4 ou plus ouvert.

Tu peux également utiliser un retardateur si vous êtes plusieurs à dessiner et que vous avez peu de temps (les compacts vont jusqu’à 4 secondes en mode “feu d’artifice” ou “nuit”).

Le cadre pour une photo en lightpainting

Ce qui importe, c’est qu’il n’y ait pas ou peu de lumière là où tu vas “peindre”.

Tu peux faire du lightpainting chez toi, en fermant les volets ou les rideaux afin de couper les lumières de la rue. Ou dans un parc, un pré, dans une vallée avec des montagnes derrière toi, une usine désaffectée, un squat… et il y a plein de choix possibles et une fois sorti des villes, cela devient super facile de trouver un endroit sombre !

Tu peux t’exercer en “faisant n’importe quoi” ; tu te mets face à l’appareil, tu prends des lampes et tu fais des ronds, des lignes, des vagues,… et tu vois ce que cela donne.

Tulle lightpainting / © Du Monde au Tournant

Photo dans un placard à balais © Du Monde au Tournant

Quand nous rencontrons des groupes, nous aimons leur proposer une photo à la “dragon ball Z”. Cela permet pas mal de possibilités avec les lampes, ça permet de rire et d’avoir d’autres idées (shiva, demande en mariage, etc.).

Si tu es à l’extérieur, le ciel est rarement totalement noir. En prenant une photo pendant 10-20 secondes, tu aura de beaux bleus, mauves, orange qui donneront de la vivacité à ta photo.

Milford sound lightpainting / © Du Monde au Tournant

Maintenant, c’est à toi de t’amuser !

 

Vous avez trouvé cet article utile ?
Likez sur facebook, commentez ci-dessous…

  • La photo de couverture a été prise au CFA 13 Vents, lors de mes 2 semaines et demi là-bas 🙂

  • Plus qu’à nous y mettre 🙂
    Merci pour le tuto, on va tester ça ce week-end…

    • Vous nous montrerez les photos ? 🙂

  • Ohhh un ange 🙂

  • Merci pour ce cour

  • Tout comme vous, nous avons fait un essai de Light Painting la première fois comme ça, pour tester ; et comme vous, nous ne nous en sommes pas lassé! Nous avions même fini par organiser des “soirée Light Painting” exprès, pour faire découvrir cette activité à nos amis.

    Cette article est très bien monté, très instructif, et comme toujours, très agréable à lire !
    Il y a certaines photos que j’ai trouvé géniales (comme celle du Kenya, que j’avais déjà vu sur l’article où vous racontez “La fois où on a été invités chez le Haut-Commissaire britannique à Naïrobi”)
    Et je trouve qu’acheter des petites LED de couleur est une très bonne idée ! ça donne beaucoup plus de diversité, et je pense qu’il nous faudrait investir un peu, pour ne plus avoir de photo “Noires et Bleues” ^^

    Si vous voulez jeter un oeil à nos essais, voici l’album Flickr correspondant : https://www.flickr.com/photos/minimoyys/sets/72157629387606903

    à bientôt ! 🙂

    • Super la pieuvre 😀
      Pour les petites LED, j’avais trouvé un set de 6 couleurs (blanc, bleu, mauve, vert, jaune, orange, rouge) sur Ebay. Et je n’ai pas regretté de les avoir achetées.

  • Voilà une simple mais néanmoins excellente technique pour égayer nos photos de Voyage !! Et si on partageait ?? 😉

  • Le Lightpainting c’est juste génial pour animer les petites soirées en bivouac. =) Je vais m’y remettre prochainement.

    • Tu pourras nous montrer tes créations 🙂

  • Superbes les photos, vraiment !
    J’aime beaucoup le côté “Que faire quand y’a une panne de courant” 🙂

Close