36 000 ans. Il y a trente-six mille ans, des hommes et des femmes, des homo sapiens comme vous et moi, ont dessiné et peint sur ces murs d’Ardèche. Les photos que vous voyez ici sont les répliques à l’identique des dessins et peintures de la grotte Chauvet, patrimoine mondial de l’UNESCO.  La réplique de la grotte Chauvet a été renommée “la Caverne du Pont d’Arc, dite Grotte chauvet”, du moins, les communicants du site insistent sur le fait de ne pas l’appeler grotte Chauvet.

_DSC0302-2

Le jour de l’ouverture, seul notre groupe invité par la région Rhône Alpes et le département de l’Ardèche, composé d’une dizaine de journalistes internationaux, a été autorisé à prendre des photographies pendant la visite dans la Caverne du Pont d’Arc (!) ; la veille, nous avions passé l’après-midi avec le chef de projet, responsable de la partie scientifique, et l’exploitant. Que retenir de ces quelques heures sur le site ?

Galerie de l'Aurignacien en compagnie de David Huguet qui explique aux journalistes des éléments de la création du site grâce à des éléments scientifiques

Galerie de l’Aurignacien en compagnie de David Huguet qui explique aux journalistes des éléments de la création du site grâce à des éléments scientifiques

De la découverte de la grotte Chauvet à la réplique de la Caverne du Pont d’arc (un peu d’histoire)

Certains ont peut-être entendu parler de la grotte Chauvet (ce n’était pas mon cas j’avoue…), d’autre la découvre avec cet article ou cherchait des informations pour savoir si elle vaut le coup de la visite ou non (vous faites bien d’être ici 😀 ).

Si l’histoire du projet ne vous intéresse pas, passez directement à mon avis sur la caverne du Pont d’Arc

La Caverne du Pont d’Arc, dite réplique de la Grotte Chauvet

Pourquoi ce nom à rallonge ? Pour des questions de droits, deux décennies de combats en justice, des faux en écriture de fonctionnaires, etc. Je ne m’étendrai pas sur la bataille juridique qu’un article du Point décortique (c’est long je vous préviens). Je m’attarderai davantage sur le projet de la réplique mais une petite rétrospective n’est pas inutile 🙂

En résumé, la “grotte chauvet” a été découverte en décembre 1994 par trois spéléologues amateurs, dont M. Chauvet qui travaillait pour le Ministère de la Culture. Faux en écriture de hauts fonctionnaires, mise en examen, etc.

La grotte a été inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO sous le nom de “Grotte ornée du Pont d’Arc” car, apparemment, un patrimoine mondial ne peut pas porter le nom d’une personne (ce qui nous a été dit par les communicants, je n’ai pas encore trouvé l’info).

La Grotte ornée ou Grotte Chauvet ne se trouve qu'à quelques centaines de mètres du Pont d'Arc, fréquenté par de nombreux touristes en Kayak ou en maillot

La Grotte ornée ou Grotte Chauvet ne se trouve qu’à quelques centaines de mètres du Pont d’Arc, fréquenté par de nombreux touristes en Kayak ou en maillot

Peut-on visiter la vraie grotte ? Oui et non. En gros, l’UNESCO autorise 40 visiteurs par jour maximum ; dans les faits, pas plus de 10 personnes y entrent chaque jour. Parmi eux, les découvreurs de la grotte, des scientifiques, etc. Autant dire que vous et moi n’aurons jamais accès à cette grotte. Le but est d’éviter la détérioration désastreuse de la grotte de Lascaux alors qu’on est en présence de la plus ancienne représentation artistique mondiale, d’une finesse extraordinaire.

La caverne du Pont d’Arc : entre attrait touristique et volonté de la transformation du savoir

Il a donc été décidé de créer une réplique, qu’on a appelé “Caverne du Pont d’arc” et qui a un double but : montrer le patrimoine historique de la région, une découverte extraordinaire et unique par sa datation et sa richesse  – plus de 1000 dessins – , et donner un atout, un attrait majeur touristique au département de l’Ardèche afin d’offrir une activité supplémentaire aux touristes, espérant un rayonnement plus large pour sa région (Rhône-Alpes).

Si les fonds investis sont publics, sa gestion est concédée à une société privée qui respecte toutefois un cahier des charges strict (dont des tarifs démocratiques, l’accessibilité du site aux personnes à mobilité réduite, etc.) ; de la discussion eue avec son gestionnaire Kleber Rosillon, ces “contraintes” n’étaient pas trop difficiles à respecter, lui qui gère déjà d’autres attraits touristiques du patrimoine français.

“il faut vous rendre compte que ce sont des homo sapiens, comme nous, qui ont dessiné et peint dans la grotte il y a 36 000 ans d’ici !” – David Huguet

La joie et l’excitation du chargé de mission culturelle David Huguet étaient perceptibles : on voyait que pour lui, au-delà de l’attrait touristique, c’était un projet créatif et d’histoire d’une grande complexité qui allait être montré au public le lendemain. En tant que scientifique, il montrait davantage d’emphase sur la transmission du savoir et de la conscience de l’histoire des hommes ; on comprenait vite qu’il avait été fort impliqué dans le projet de reconstitution de la grotte et des éléments pédagogiques qui permettent de mieux comprendre le contexte probable de la création de ses œuvres murales. Ou comme il le rappelait souvent “il faut vous rendre compte que ce sont des homo sapiens, comme nous, qui ont dessiné et peint dans la grotte il y a 36 000 ans d’ici !”.

Les dessins de la Caverne du Pont d'Arc ont été réalisé par des homo sapiens

Mon avis sur la Caverne du Pont d’Arc en Ardèche ?

Le domaine de la Caverne du Pont d’Arc

A 2km du Pont d’Arc, pont naturel traversé par un cour d’eau où vous pouvez faire du kayak ou vous baigner, le domaine est agréable pour se promener : sur les sommets de commune de Vallon-Pont-d’Arc, le lieu offre un superbe panoramique sur le département.

Le domaine est constitué d’allées ornées d’arbres et arbustes qui permettent des balades agréables, le site offre la convivialité des balades en famille avec des jeunes enfants et il est pensé pour les personnes à mobilité réduite avec des pentes douces. Il y a bien entendu un restaurant (les prix sont acceptables et les plats diversifiés) et bien entendu une boutique de souvenirs (la veille de l’ouverture, c’était un peu laborieux pour les agents de caisse ^^).

Renseignement pris, il n’est pas possible d’aller au restaurant et de profiter du domaine sans ticket.

La caverne du Pont dArc

La Caverne du Pont d’Arc et la Galerie de l’Aurignacien

Tel qu’imaginé par les concepteurs du lieu, le but est de faire découvrir aux visiteurs les peintures, donner des éléments d’information tout en mettant l’accent sur la découverte et l’émerveillement (la Caverne du Pont d’Arc). Puis, les visiteurs sont invités à comprendre davantage ce qu’ils ont vu, à apprendre sur les techniques de dessin utilisées et sur le contexte historique en se rendant à la Galerie de l’Aurignacien.

La visite de la Caverne dure environ 1h, par groupe de 10-15 personnes, et est rythmée par les guides. En ce premier jour de visite, il y avait un départ toutes les 4 minutes, ce qui peut donner l’impression d’avoir une visite “à la chaîne” et d’être parfois un peu poussé dans le dos pour avancer. C’est un point que pas mal de visiteurs ont mentionné (et à l’heure d’écrire ce texte, je constate que c’est toujours le même rythme indiqué sur le site de la Caverne) ; comme nous prenions des photographies, nous étions moins concentrés sur le discours de la guide et nous avions déjà eu pas mal d’informations la veille.

C’est pourquoi les organisateurs demandent aux visiteurs d’arriver une demi-heure avant sur le site : le temps d’entrer, de se rendre à la Caverne sans stresser et de se mettre dans le groupe prévu sur le ticket.

J’étais tellement excité à l’idée de prendre des photos que je n’ai compris qu’en sortant que des hommes et des femmes ont réalisé, il y a 36 000 ans, des dessins qui parfois relevaient d’une extrême complexité, tant par rapport à la technique utilisée qu’à la réalisation artistique. C’était époustouflant.

La guide nous a apporté des éléments d’explication concernant certains dessins et des techniques utilisées, elle a parlé des difficultés d’interprétation (était-ce un ou une artiste ? était-il seul dans la grotte ou était-ce de l’enseignement à un groupe ?). Cette caverne reproduit à l’identique les conditions chimiques et les techniques utilisées dans la grotte originale : si on fait abstraction des groupes et des aménagements modernes, on peut rêver un instant d’être dans la vraie grotte, devant des dessins originaux de plusieurs dizaines de millénaires…

La Galerie de l’Aurignacien permet de mieux comprendre le contexte historique des dessins originaux mais pas seulement : on peut voir voir la reconstitution de certains animaux représentés sur les murs comme un mammouth ou une sorte de cerf (j’ai oublié le nom désolé), de voir quelles ont été les techniques utilisées pour dessiner et peindre,…

Certains écrans tactiles manquaient de luminosité et de contraste, ce qui rendait impossible leur utilisation mais des aménagements allaient être réalisés dans les prochaines semaines. De manière générale, la Galerie de l’Aurignacien est assez instructive tout en étant très ludique et interactive, avec des systèmes demandant la participation active des visiteurs qui peut choisir ce qu’il veut apprendre grâce au toucher (mais je vous laisse découvrir ^^).

 

les points positifs
Les points positifs

  • Le prix d’entrée reste “raisonnable” (13 € pour un adulte / 6,5€ de 10 à 17 ans / gratuit en-dessous de 10 ans)
  • Le personnel était agréable
  • Des audioguides étaient disponibles dans 12 langues (allemand, anglais, japonais, espagnol, etc.)
  • Le lieu est bien aménagé, accessible à tous et offre un panoramique sur le département
  • Les bâtiments sont harmonieux avec le lieu, il y a un effort architectural pour rendre le lieu agréable
  • Le restaurant propose une cantine variée, avec des salades et des repas chauds, du vin et des bières de la région.
  • La Galerie apporte les compléments d’informations nécessaires à la visite de la Caverne
  • Il est à seulement 2km du Pont d’Arc où il est possible de nager et de faire du kayak.

like
Les points négatifs

  • Il n’est pas possible de se rendre sur le lieu sans ticket (pour aller au restaurant ou juste se promener sur le site par exemple)
  • Un groupe toutes les quatre minutes était un peu trop “pressant”, on a parfois envie d’avoir quelques instants de plus dans certaines salles
  • Il n’y a que des visites de groupe, il n’est pas possible de se balader dans la caverne seul(e) avec un audioguide, et de faire la visite à son rythme (pas possible de rêvasser)

En résumé

Je pense que si on aime l’histoire, si on veut faire rêver ses enfants, si on veut passer une journée en vacances en voyant cette partie de la France 36 000 ans dans le temps, c’est une bel endroit pour passer une demi-journée de manière intelligente. On se sent un peu pressé dans la Caverne mais la Galerie apporte des compléments d’information et nous permet de profiter pleinement des centaines de dessins muraux qui viennent de défiler devant vos yeux.

  • Le site internet de la Caverne du Pont d’Arc
  • Ouvert 365 jours par an – il est conseillé de réserver, surtout pendant la période touristique
  • Prix (au 1er juillet 2015) : 13 € pour un adulte / 6,5€ de 10 à 17 ans / gratuit en-dessous de 10 ans
  • les animaux sont interdits sur le site / les photos sont interdites dans la Caverne

_DSC0272

Close