En avril, j’étais invitée en Auvergne, plus précisément à Chaudes-Aigues, à 1h30 de Clermont-Ferrand, sur le tournage d’un reportage d’Envoyé Spécial (diffusé le jeudi 27 août 2015). Petit résumé de mes activités dans le village de l’eau la plus chaude d’Europe (à 82° quand même).

Randonnée au Puy-de-la-Tuile

Ben oui, être en Auvergne et ne pas randonner, c’est dommage quand même. Me voilà donc partie avec ma super guide, passionnée par la région, pour une première randonnée au Puy-de-la-Tuile.Pour ce faire, nous nous garons dans le charmant village de… Deux-Verges. Parce que 2 rivières s’y rejoignent évidemment, à quoi pensiez-vous ?

_BEE3250

Là, nous sommes accueillis par les chiens du village. Le paysage est champêtre et jaune des fleurs de genêts. Je suis arrivée à la bonne saison. Nous nous engageons sur le sentier : forêt, myrtilles, vaches d’Aubrac, tout ce que j’aime avant d’arriver au panorama du Puy-de-la-Tuile qui nous indique même où se trouve Bruxelles.

Pour info, il y a également un petit carnet “chasse au trésor” pour les enfants le long de cette courte randonnée (comptez 2h).

Comme il nous reste encore un peu de temps, nous partons faire un sentier Art et Nature, peuplé de sculptures et de photographies cachées dans la forêt. J’y ai même trouvé un dinosaure.

_BEE3391

Chaudes-Aigues et la Source du Par

Si Chaudes-Aigues est réputée, c’est parce qu’on y trouve la source d’eau la plus chaude d’Europe. Ici, l’eau sort naturellement à 82°. A l’époque, les gens venaient notamment chercher l’eau chaude à la Source du Par, au centre du village.

Aujourd’hui encore, une grande partie des maisons du centre se chauffent gratuitement grâce à des sources privées et un système de canalisation qui passent sous leur maison. La piscine municipale, elle aussi, est chauffée naturellement grâce à cette source chaude. Un vrai trésor pour le village. Tout ça, je l’apprend au musée de la géothermie, assez interactif pour une si petite communauté.

Mais aussi grâce à Patrick, un habitant du village, qui me montre les installations chez lui, sous son carrelage. Un vrai personnage celui-là. Sa maison est un véritable petit musée dédié à l’histoire de Chaudes-Aigues. Il devrait la faire visiter, il aurait du succès (en plus, une délicieuse odeur s’échappe de la cuisine lorsqu’il m’invite chez lui).

_BEE3510

Oups, j’ai failli oublier de vous raconter l’histoire du lavoir. Evidemment, lui aussi est alimenté par les sources chaudes. Et est toujours en activité. Une dame du village continue à venir y laver ses draps et, lorsque nous arrivons pour la visite, des vêtements sèchent sur le fil étendu au soleil.

Chaudes-Aigues et ses thermes

Quitte à avoir des sources d’eau chaude, autant les exploiter. Et oui, Chaudes-Aigues (c’est d’ailleurs des eaux chaudes que vient son nom) a ses thermes. Je vous rassure, ils refroidissent l’eau avant qu’elle n’atteigne les bassins. Ben oui, un bain à 82°, ça serait un peu délicat. J’ai pu passer 2h dans les thermes, les installations sont classiques mais complètes et agréables. Là où j’ai craqué par contre, c’est sur le toit. Un bassin de musique subaquatique a été installé en terrasse sur le toit. Lorsqu’on se couche dans les espèces de transats installés sous l’eau (avec le nez qui dépasse quand même), une musique s’échappe de haut-parleurs aquatique. Lorsqu’on sort les oreilles du bassin, on n’entend vraiment plus rien. J’ai adoré.

Alors, Chaudes-Aigues, vous connaissez ? Tenté par un petit tour dans ses thermes ?

Close