La première fois que je suis allé à Langres, les températures flirtaient avec le zéro dégré celcius. Calme, silencieuse, brique et blanche. Des branches d’arbres et d’arbustes se maintenant droites et fières pour accueillir les oiseaux. C’était quelques jours avant le tour du monde, en janvier 2014.

Langres par temps froid

J’y suis retourné au printemps puis encore il y a quelques jours. La première fois, c’était voulu ; j’allais voir Laetitia, une amie française que j’ai connue via via à Bruxelles lors de son stage au Musée Royal des Beaux Arts ; elle est médiatrice culturelle. Les deux autres fois, ce seront des détours volontaires : sur la route de Tulle et sur ma route des vendanges.

Vous connaissez Langres ? Pourquoi je vous en parle ?

Langres est une petite ville qui vaut le détour. Certes, à l’Office du tourisme, on m’a regardé comme on regarde un original qui chante dans la rue en dansant, un saugrenu, qui vient demander à la dernière minute “qu’est-ce que vous pourriez m’offrir comme gratuité pour parler de ce qu’il y a à faire dans votre ville ? Quels sont les attraits qui pourraient coïncider avec mon blog ?”. Au final, ils me proposaient la tour Navarre.

Je disais donc, Langres vaut le détour. Cela ne vous mettra pas sur le cul, cela ne changera sans doute pas votre vie mais quitte à choisir où faire un arrêt sur votre route vers le Sud, le Nord, l’Ouest ou l’Allemagne : Langres.

Sa citadelle domine le département de la Haute-Marne. On s’y engouffre par les grandes portes de pierre puis on sort de sa voiture, on descend de son vélo : petite, pavée, circulaire, la ville est traversée par une rue à sens unique où l’on retrouve les commerces principaux (brasserie, supermarché, magasin bio, pharmacie, boulangerie, etc.). Sortir de la ville, c’est s’assurer de se perdre dans les dédales des ruelles. La ville n’est pas très grande ; vous arriverez vite aux remparts que vous pouvez emprunter pour découvrir les vallées. En marchant paisiblement, il ne prend pas plus de 15-20 minutes pour aller de part et d’autres de la rue principale. Langres est une petite ville avec quelques attraits (payants et gratuits). Elle est surtout connue pour sa Tour Navarre et d’Orval, et pour avoir vu naître et grandir Diderot, qui s’occupera de la création de l’Encyclopédie francophone pendant le Siècle des lumières.

Qu’il est relaxant, apaisant de se lever ou se coucher à Langres, lorsqu’il ne pleut pas, pour admirer les ombres et couleurs du plateau danser avec la courbe empruntée par le soleil.

_DSC6617

Que faire à Langres ?

Il y a apparemment plein d’activités à faire à Langres et au  “Pays de Langres” et de ses quatre lacs (la région étendue qui dépend de la ville), comme du géocaching mais je ne vous parlerai ici que des activités que j’ai faites à ma dernière visite.

La maison des lumières Denis Diderot la maison des lumières Denis Diderot

Diderot, co-directeur de la publication francophone des Encyclopédies avec D’Alembert, est né (1713) et a grandi à Langres. En 1728, il part pour Paris. Il s’éloigne de la religion (alors que sa famille est catholique et pieuse), préférant la philosophie. A la capitale, il rencontrera les penseurs des lumières et prendra part aux débats. Il reviendra à cinq reprises à Langres. A Langres, au 18e Siècle, il y a déjà 8000 habitants dans la citadelle ; elle est ne grandira pas davantage, étant trop loin des routes commerciales.

Le voyage devient un outil d’éducation pour les jeunes lettrés – Audioguide

On entre dans cette maison de maître par un jardin fleuri. Des bancs, des escaliers et un ascenseur pour les personnes handicapées. Huit salles composent ce musée qui m’en a appris pas mal sur la vie de Diderot, son oeuvre majeure (le rassemblement et l’accès au savoir par l’Encyclopédie) mais aussi sur la vie des penseurs du temps des Lumières, des liens qu’ont essayé de créer les grands penseurs des lumières et l’intérêt que leur portait l’Impératrice de Russie Catherine II, ou encore sur les ébauches de cartes géographiques.

© BasaltArchitecture, Cabinet à-Kiko / Photo : Michel Dvorak / Du monde au tournant

Les Encyclopédies de Diderot et D’Alembert au Musée de Langres © BasaltArchitecture, Cabinet à-Kiko / Photo : Michel Dvorak / Du monde au tournant

 

Diderot voyait en l’Encyclopédie la possibilité de transmettre le savoir mais aussi de lutter contre les préjugés, il le voyait comme un instrument philosophique et politique. Il apportait une grande importance à l’image, à l’illustration (des animaux, des objets, etc.).

Les objets d’époque et les salles prennent sens grâce à l’audioguide qui nous emmène trois siècles dans le passé. Lors de ma visite en hiver, un beau globe terrestre en bois trônait dans la deuxième salle mais certaines pièces voyagent…

Je n’avais qu’une heure pour le visiter. Je pense qu’on peut facilement y passer 90 minutes.

Le ticket d’entrée donne droit à la visite au musée d’Art et d’Histoire de Langre, dans la même journée.

La Tour Navarre et d’Orval

_DSC6646

Construite à la fin du Moyen-Âge, en présage d’une possible attaque, la tour a été rehaussée car à l’époque, on utilisait “le pied” comme mesure et d’après les commentaires, le pied parisien (utilisé pour faire les plans) et le langrois étaient de taille différente ^^

La charpente en vaut le détour, comme certaines moulures. Grâce à l’audioguide, vous pouvez aussi en savoir davantage sur les remparts de la ville à travers les âges, leur agrandissement etc.

Durant l’été, vous pouvez également assister à des tirs d’arquebuse (un vieux fusil), avec une animation burlesque. Si vous n’aimez pas l’humour gras, cela vous permettra tout de même de voir la partie de la tour avec la charpente… gratuitement.

La Cathédrale Sainte-Mammès

Il y a une belle cathédrale (pour ceux qui aiment) mais surtout, il y a la possibilité de monter sur le toit et d’avoir une belle vue sur Langres et le Pays de Langres (ses lacs, les plateaux). En principe, il faut payer mais il n’y a pas de garde en haut. Honnêtement, c’est Laetitia qui m’a payé la tour ; je n’aurais pas payé 3 euros pour aller au sommet, même si je comprends que l’église doive payer son employée et restaurer le bâtiment. J’ai du mal à payer pour aller à un point de vue… question de point de vue. Si vous voulez gruger, entrez dans la cathédrale et la porte pour la tour est juste à côté de l’entrée sur la droite.

La Cathédrale Sainte-Mammès

Animations gratuites de la saison estivale

Il y a plein d’animations gratuites pendant la saison estivale, comme le tir à l’arquebuse, des concerts de reprise, etc. Il est aussi possible de faire du géocaching.
Pour plus d’infos, le site de l’Office de tourisme de Langres.

_DSC6589-2

_DSC6512

Où loger ?

Je logeais chez Laetitia mais j’ai remarqué un camping dans la citadelle, à côté des remparts. Cela semblait sympa. Sinon, il doit y avoir des logements plus confortables dans le coin (peut-être un peu compliqué pour des hôtels) et sinon, il y a des bois aux alentours pour camper mais pour rappel, ce n’est pas autorisé en principe… demandez à des gens dans les plaines. Dans la citadelle, il n’y a pas de propriétés avec jardin.

  • J’aime beaucoup cette ville 🙂
    Jolie reportage.
    Schuldi

    • Merci Schuldi, on pourrait s’y croiser un de ses quatre peut-être, je dois encore y faire un saut dans les prochains jours…

  • Et les photos de Michel rendent toujours aussi bien 🙂

  • Et il y a toujours le soleil à langres si pas dans le ciel il est au moins au bord de l’autoroute 🙂

Close