Ceux qui lisent les guides touristiques savent qu’il faut aller au Delirium café, pour son ambiance incroyable et sa quantité record de bières. Il m’arrive d’y aller avec des amis étrangers et j’y ai passé de bonnes soirées mais bon, ce n’est pas représentatif de ce que peut offrir Bruxelles.

Alors voici quelques bars non touristiques qu’un Bruxellois te conseille d’essayer ! (la liste va surement s’allonger 😉 ). Testés, approuvés et on pourra peut-être s’y croiser !

Au centre ville, l’Archipel

L’Archipel
Rue du Marché aux Poulets 12, 1000 Bruxelles

Ce que j’aime dans ce bar à deux pas de la bourse, c’est cette odeur de bière qui pénètre dans les narines et qui nous fait hésiter à rester… Et quand on ressort, on se dit qu’on a passé une belle soirée.

Typique des vieux cafés bruxellois, on y retrouve pas mal de gens du coin, quelques habitués. Les serveurs et serveuses sont sympathiques / relax. Il m’arrive souvent de venir avec des frites ou des cacahuètes et de demander au serveur si ça dérange : jamais ça n’a posé de problème. L’été, la petite terrasse permet de profiter du centre ville à l’écart de la foule.

Sans être une carte à rallonge, le choix des bières au tableau noir est très varié : si tu ne t’y connais pas, choisis au pif ou demande au barman.

Au centre ville, Brussels Beer Project

Brussels Beer Project
Rue Antoine Dansaert 188, 1000 Bruxelles

J’ai hésité à t’en parler mais j’ai souvent des couchsurfeurs et des amis qui me demandent où déguster une bière dans une brasserie.

Le bon côté : tu peux voir les cuves dégustant ta bière . Et si tu vas au bout de la rue Dansaert, tu arrives au canal, où les gens du quartier se retrouvent dans les autres cafés. J’aime bien cet endroit en début de soirée ; c’est aussi par là qu’il faut aller si tu souhaites te rendre au musée MiMa.

Si le produit est très bien conçu d’un point de vue marketing – avec notamment la participation des clients pour choisir quelle bière sera développée parmi un panel qui leur est présenté -, une partie de la production est produite “à façon”, donc elle n’est pas réalisée par la “brasserie” mais par un tiers (dans ce cas, une brasserie en Flandre).

Si tu souhaites visiter une brasserie bruxelloise, la brasserie de la Senne organise des visites pour des groupes de 15 personnes ou plus (9 euros pour la visite et 4 dégustations). Si vous êtes moins de 15, il faut être prêt à payer l’équivalent de 15 entrées ; c’est une brasserie avant tout et elle n’a pas de personnel à disposition pour faire des visites en permanence.

A Flagey, le Murmure

Le Murmure
Rue du Belvédère 18, 1050 Ixelles

Tous les prétendus hipsters et les artistes te parleront du Belga. Et si j’ai vu quelques concerts improvisés il y a 10 ans qui m’ont fait aimer le lieu, je le trouve aujourd’hui trop achalandé. Et les chaises rouges pétantes en métal ne sont pas ce qu’il se fait de plus agréable pour les fesses.

Alors tant qu’à faire, je te conseille d’aller jusqu’à l’église Sainte-Croix puis de prendre la rue à gauche (Belvédère), derrière le bâtiment Flagey, et de t’aventurer jusqu’à environ la moitié de la rue. S’y trouve Le Murmure, un bar qui sent encore davantage la bière qu’à l’Archipel du centre ville ; et qui aussi à la fois plus sombre.  Ambiance : béton et métal.

Pourquoi aller là après cette description ? Car c’est le lieu où tu ne seras jamais pas assez bien habillé, où tu rencontreras tous types de gens et la carte des bières est vraiment belle et pas chère. On peut se faire une bonne soirée sans faire un trou dans ses poches ; règne une ambiance estudiantine et de jeunes gens qui fuient les “hype”. Et tu n’y trouveras pas de touristes autres que ceux qui liront ces lignes.

Au “cimetière d’Ixelles”, le Tavernier

Le Tavernier
Chaussée de Boondael 445, 1050 Ixelles

Le Tavernier est un incontournable de la vie étudiante de l’Université Libre de Bruxelles (ULB).

Ambiance feutrée, du béton et des briques apparentes, de vieilles tables en bois clair, des toilettes qui ne sentent pas la rose, deux kickers (baby-foot) et une belle terrasse dans une cour intérieure : il y a le choix au Tavernier. La carte est plutôt standard ceci dit, mais les prix sont corrects. Je trouve parfois la musique un peu fort.

Il est aussi possible de réserver la salle du première étage pour des événements privés.

Au cimetière d’Ixelles, Le Corto

Le Corto
Chaussée de Boondael 485, 1050 Ixelles

Si tu aimes les petits lieux étroits pour dragouiller et dire que tu connais les lieux inconnus de Bruxelles, il y a le repère de pirate Le Corto. Tu pourras y déguster des bières spéciales et… des sous-marins.

A Schaerbeek, Le Barboteur

Le Barboteur – bièrothèque
Avenue Louis Bertrand 23, 1030 Schaerbeek

Le Barboteur est mon temple de la bière à Bruxelles : décor simple, tables noires qui ont vu passer les bières, chaises dépareillées et un carrelage bien ordinaire sur le sol. Quand on rentre, cette simplicité nous permet d’admirer l’étagère murale remplie de bières différentes.

Ici, on peut déguster une bière (soyons franc, souvent plus qu’une) et aussi acheter des bouteilles à ramener chez soi. Les propriétaires du bar connaissent toutes leurs bières ; ils les choisissent avec soin. Et s’il y a quelques bières bruxelloises qu’on peut retrouver dans certains supermarchés, il y a aussi pas mal de bières de micro-brasseries. Dis ce que tu aimes, ils te trouveront une bière pour tes papilles !

Le bar est à côté du beau parc Josaphat alors, l’été, tu peux y passer toute une journée sans voir passer le temps. Ou profiter simplement à la terrasse 😉

À Saint-Gilles, le Moeder Lambic

Moeder Lambic Original
Rue de Savoie 68, 1060 Saint-Gilles

Aussi présent au centre ville, je te parle du Moeder Lambic à Saint-Gilles car, si la commune est connue, c’est surtout pour son Parvis, où l’on retrouve plein d’artistes bruxellois et étudiants en art. Le Moeder Lambic (“Mère Lambic” si on le traduit) est derrière la maison communale (hôtel de ville), dans une rue peu passante.

C’était l’un des précurseurs des bars pour les amoureux de la bière, désespérés de voir toujours les mêmes grandes marques servies au comptoir. Une partie de la carte est permanente ; par contre, certaines bières ne restent que quelques mois. Et on te sert du malt à picorer avec ta bière.

Note : il y a aussi un Moeder Lambic Place Fontainas, au centre ville.

Et après avoir trop bu, un salon de thé ?
Le Liber dans le quartier européen

Je t’ai déjà parlé du salon de thé Liber. La carte des bières est assez maigre mais de qualité : des bières Bertinchamp (brasserie de Gembloux, ville connue pour sa faculté d’agronomie) et des bières de la brasserie de la Senne. De temps en temps, ils ont une bière spéciale pendant quelques mois.

Le salon de thé offre aussi du bon café, de bons thés évidemment et une restauration qui est principalement bio, locale et de saison. C’est mon repère quand je reviens de voyage.

Close