Julbo, lunettes de soleil et de vue (test)

 

On m’a proposé de tester des lunettes Julbo. J’étais intéressé car je sais qu’ils ont des verres Zebra et qu’il est possible de combiner filtre pour le soleil et verres de vues.

julbo old

Michel, quand il était jeune et sportif, avec sa paire de lunettes Julbo

Comme je voyage souvent à vélo et que je prends des photos en chemin, je suis toujours contrarié entre mettre mes lunettes de vue et être ébloui ou mes lunettes de soleil mais devoir ralentir à l’approche d’un panneau de signalisation pour le lire ou devoir changer mes lunettes lorsque je veux prendre une photo (le tout sur le vélo, autant vous dire que ce n’est pas pratique). Pour ce test, j’ai donc choisi d’investir dans des verres de vue qui me protègent du soleil ; et je les ai testées à vélo, en randonnée, en rivière et dans la vie de tous les jours.

Ma dernière paire de Julbo date de mes 17-18 ans, quand j’étais jeune, plutôt pas mal, avec une vraie fausse planche de surf (je rappelle, j’étais jeune et c’était à la mode dans le début des années 2000). Je garde un très bon souvenir de mes lunettes orangées. A chaque fois que je montre cette photo et que les gens me regardent, ils pensent que je mens. Mais non, après quatre opérations aux épaules, un arrêt du sport de compétition, quelques années à l’université et la mal bouffe (et la découverte des bières trappistes !), j’ai changé quelque peu :p

Passons aux choses sérieuses : comment j’ai choisir les lunettes et ce que j’en pense !

Choisir une paire de lunettes Julbo et les verres

J’ai donc d’abord dû choisir une paire de lunettes Julbo, en fonction de deux critères principaux. Il faut choisir selon trois critères :

  • l’utilisation :
    • sport intense ou pépère (pour le “grip” de la paire de lunettes) ;
    • sport de glisse ou dans des lieux avec une intense luminosité ou utilisation par temps de soleil “normal” (pour le degré de ;
  • la monture peut-elle avoir des verres de vue ;
  • la largeur de ma tête.

La monture

Julbo est connu pour ses masques de ski et ses lunettes pour les sports de montagne et nautique. Pour ma part, je voulais surtout utiliser mes lunettes de soleil et de vue lorsque je fais du vélo tourisme (j’ai d’ailleurs lancé un blog de voyage à vélo) et de la randonnée : il n’est donc pas nécessaire d’avoir un grip important, bien que je craignais le vent en altitude.

Vu la largeur de ma tête, taille 53, je n’avais pas un vaste choix de lunettes car 1 ou 2 cm changent le confort. Il m’a donc conseillé de prendre la paire de lunettes Julbo Valparaiso.

Les verres Zebra

Pour les verres, je voulais des verres normaux car je ne fais pas de la haute montagne ; je voulais aussi que le verre soit progressif (photochromique), c’est-à-dire d’avoir plus ou moins la même luminosité à tout moment, ce qui permet de garder la paire de lunettes quelque soit la météo : nuageux, lumière du matin ou du soir, en plein cagnard. J’ai donc prix des verres Zebra Light, d’intensité 1 à 3 (on peut aussi choisir de 2 à 4).

Ils ont la particularité d’être de couleur jaune (non gris comme des verres de soleil normaux).

Julbo Valparaiso Bruxelles

Vue du centre ville de Bruxelles, lors du coucher de soleil, avec les verres Julbo Zebra

Mon avis sur la paire de lunettes de soleil Julbo et les verres de vue Zebra

Confort des lunettes Julbo et du modèle Valparaiso

Comme il y a des lunettes pour chaque largeur de tête, il est important de bien choisir en fonction de sa tête et non de ses envies esthétiques.

Tant à vélo qu’en randonnée, je les porte pendant de nombreuses heures. Et comme elles sont légères, elles sont agréables et ne pèsent pas sur le nez. Le modèle Valparaiso n’est pas prévu pour le sport intensif : si vous transpirez beaucoup, il peut arriver que les lunettes s’embuent un peu lors d’effort importants.

A l’arrière, il y a aussi la possibilité d’accrocher une cordelette (fournie), que j’ai utilisée notamment quand j’allais nager dans les cenotes au Mexique et dans les rivières.

Le filtre Zebra

Je raffole de ce filtre car les lunettes s’adaptent aux conditions météoriques. J’en avais d’ailleurs eu sur de précédentes lunettes et cela apporte un confort et augmente la sécurité quand on fait du sport. Imaginons que le temps passe de nuageux à grand soleil constamment, ou que vous passez dans une tunnel : il n’est pas nécessaire d’enlever et remettre les lunettes constamment (ce qui peut être un manipulation compliquée si vous portez un casque à vélo).

J’ai choisi les Zebra de catégorie 1 à 3, soit de nuageux à ensoleillé. Julbo m’avait d’abord conseillé de prendre de 2 à 4 (requis si vous faites du sport en montagne) ; comme mes verres ne sont pas polarisé, il m’est arrivé d’être un peu ébloui lorsqu’il faisait grand soleil et que les rayons tapaient sur l’eau ou sur un sol en cailloux clairs. Après coup, j’aurais peut-être pris de 2 à 4, ce qui par contre contraint de devoir changer de lunettes si vous êtes dans un lieu sombre pendant plus de quelques instants : c’est un compromis à choisir. Cela m’a permis de garder les lunettes même après le coucher de soleil…

lunettes de soleil Julbo et coucher de soleil

Les verres de vue et de soleil : un réel plus !

Les verres de vues associé au filtre m’a permis de découvrir un nouveau monde ! C’est la première fois que j’ai une paire de lunettes de soleil et de vue en même temps et je pense qu’autant que possible, je ne m’en priverai plus. Il est tellement confortable de pouvoir profiter d’un bon moment sans devoir choisir entre netteté ou éblouissement. C’est un gain de temps à vélo et c’est un confort de pouvoir faire du sport en voyant aussi bien de près que de loin.

Lunettes Julbo pour la randonnée

Profiter de la vue sur les glaciers depuis le plus long pont suspendu du monde, à Randa, après 2h de marche et 1000km de dénivelé positif – photo : Vera Viaja

Esthétique des lunettes Valparaiso

A la base, je ne suis pas fan des lunettes rondes, j’ai l’impression de ressembler à feu Jean-Pierre Coffe (le cuisinier qui avait une émission à la télévision pour les plus jeunes ou ceux qui ne regardent pas souvent la tv) ; je n’ai rien contre lui mais je ne suis pas blogueur gastronomique. Donc, ça change pas mal de mes lunettes de vue que je porte tous les jours ; et en général, les gens m’ont fait des commentaires positifs donc j’imagine qu’elle ne m’enlaidisse pas. En regardant les photos de cet article, je me dis que ça va :p

La paire Julbo Valparaiso a un design plutôt discret comparé à d’autres modèles, elles sont passe-partout. Elle porte d’ailleurs le nom d’une ville chilienne portuaire ensoleillée ; ville bohème et diverse entre mer et colline, à côté d’une autre ville (Vina Del Mar), où vivent de riches Chilien. Je trouve que son côté multi-usage, pour le sport comme la détente entre amis, correspond bien à l’usage que j’en ai fait.

Lunettes de soleil en société

Aussi, il arrive que des personnes craignent de garder leurs lunettes de soleil quand ils sont au restaurant, dans un magasin… de peur qu’on les trouve mal polies de ne pas voir les yeux. Avec le filtre Zebra, lorsque la luminosité diminue, les yeux sont davantage apparents ; on peut donc rentrer dans un établissement ou manger au restaurant sans devoir changer des lunettes. Par contre, le revers de la médaille pour moi : plusieurs fois commencé à travailler des photos dans une café, avant de me rendre compte que je les portais (et que donc, la colorimétrie de mes photos n’était pas bonne ^^).

les points positifs
Les points positifs

  • j’ai utilisé la paire pour faire des journées de vélo, de randonnées de 2-4h et pour nager, elles sont encore impeccables après des mois d’usage intensif ;
  • la légèreté et le confort de la lunettes ;
  • un modèle passe-partout ;
  • des lunettes de soleil et de vue facilitent grandement ma vie ;
  • la cordelette qui permet de se rassurer s’il y a du vent ou si on va nager dans une rivière ;
  • étui et chiffon de nettoyage inclus ;

like
Les points négatifs

  • Avec un soleil rasant ou les réflexions sur l’eau, on est encore ébloui avec le Zebra 1-3. Il faut peut-être passer au niveau 2-4 (mais donc, la luminosité en intérieur sera peut-être pas suffisante, à tester) ou des verres polarisant ;
  • si on transpire abondamment ou si on nage dans des endroits où il fait très chaud (Mexique, etc.), les verres s’embuent un peu car la paire de lunettes n’est pas prévue pour le sport intensif.
  • la gamme “loisir” pourrait être élargie ; je regrette aussi que le modèle que j’avais il y a 12 ans n’existe plus.

Lunettes Julbo et les verres de vue : informations pratiques

Si vous souhaitez des verres avec une correction, vous devez passer par un opticien partenaire de Julbo. Pour des verres de vue, votre opticien devra renvoyer données de l’ophtalmologue concernant la dioptrie, l’écartement, etc. (à moins que votre opticien le fasse lui-même).

Les lunettes sont fabriquées et les verres montées en France ; le temps de livraison est donc relativement rapide (attention toutefois aux période de rush avant l’été).

Retrouvez toutes les de montures disponibles sur le site de julbo.com.

En espérant que ce test vous sera utile 🙂

Merci à Laura  du service “Marketing, Digital et client” qui, sur julbo.com, a répondu à mes questions techniques avec une grande précision.

 

Close