Le Canal des 2 mers à vélo – de Toulouse à Royan

Aller de Toulouse à Bordeaux à vélo, découvrir les vins, l’armagnac et autres produits locaux ainsi que l’histoire et les monuments de la Gironde et de l’Occitanie en prenant le temps, sans difficulté, c’est possible !

Le canal des 2 mers à vélo est un parcours cyclable facile reliant Sète à Royan, 750km de la Méditerranée à l’Atlantique sur un chemin relativement plat : on longe l’estuaire de la Gironde (Royan à Blaye) puis le canal (parallèle) de la Garonne (de Blaye à Toulouse). On peut continuer vers Sète (Montpellier) via le Canal du Midi (avec quelques bémols évoqués en fin de cet article).

Le canal des 2 mers à vélo, de Sète à Royan

Le canal des 2 mers à vélo, de Sète à Royan. Crédit : France Vélo Tourisme

Avant propos

Je relate ici mon expérience d’un voyage de presse de 4 jours, en compagnie d’autres blogueurs : nous étions invités à découvrir un condensé du potentiel de chaque départements. Ci-après, j’indique les jours qui correspondent à notre blog trip mais si vous voulez vraiment profiter d’une région et de ses attraits touristiques, je vous conseille de rouler entre 30 et 60 km par jour.

N’hésitez pas à vous arrêter deux nuits dans une ville ou un village : pour récupérer mais aussi pour vous détendre et visiter. Il y a également des boucles à différents endroits du parcours pour aller découvrir davantage certains attraits d’un département. Je vous mets le lien des offices de tourisme à la fin de chaque jour. Bonne découverte !

Hébergement vélo le long du Canal des 2 Mers

Les hébergements lorsqu’on parcourt le Canal des 2 Mers à vélo de Toulouse à Royan ne manquent pas. Malheureusement, pour le moment, je ai pu en testé quatre dont voici un récapitulatif :

  • la veille de notre départ, nous avons dormir à l’hôtel*** Albert 1er à Toulouse : un hôtel “bike friendly” qui a également l’ecolabel européen, le premier à Toulouse. Il est possible d’y louer des vélos “vintage” mais aussi d’y laisser parquer son vélo en sécurité ;
  • nous avons ensuite dormi à Hôtel et Spa Le Moulin de Moissac : une hôtel de charme à côté du Canal de la Garonne, avec une cuisine du terroir, soignée à prix correct ;
  • Le clos d’Any à Fontet est mon coup de cœur : des chambres d’hôte qui ont chacune leur univers et des hôtes chaleureux qui savent recevoir leurs invités ;
  • A Saint-Thomas-de-Conac, proche de Blaye, j’ai également dormi au beau Domaine de l’Estuaire (cuisine végétarienne) tandis que d’autres blogueurs sont allés à la chambre d’hôte Chez Brown qui a ce côté british/cocooning d’un maison chaleureuse.

Je compléterai davantage cette partie lorsque je referai la route à mon rythme, promis.

 

Le guide du Canal des 2 Mers à vélo : de Toulouse à Royan

Si vous cherchez un parcours à la fois facile et agréable, de Toulouse à Royan, c’est l’eldorado du vélo plaisir ! Voici le guide de ce voyage à vélo le long du canal de la Garonne et de l’Estuaire de la Gironde.

Canal des 2 mers à vélo

 

Jour 1

Toulouse > Moissac

  • Distance : 69km
  • Dénivelés : +22m / – 99m
  • Difficulté : facile
  • Type de route : route de halage (partagée avec les piétons), en asphalte

Toulouse à vélo

Toulouse est l’une des villes française que j’affectionne car elle est le le point d’entrée sur la partie du Sud-Ouest que j’aime : les personnes magnifiques du Gers et de la Gascogne en général et la superbe région du Tarn. Mais pas seulement : c’est une ville avec une lumière particulière, avec des petites rues pavées, des projets locaux et artistiques à foison, des petites boutiques et restaurants locaux.

 

Enfin, j’aime l’ambiance au canal de la Garonne à Toulouse : les gens viennent s’y poser, jouer aux cartes et boire vins et bières face à l’eau qui passe tranquillement.

Le chemin du Canal du Midi est sinueux et classique des canaux urbains : le long de l’eau, en contrebas des rues pour éviter les inondations des bâtiments par temps de crue.Toulouse - canal des 2 mers à vélo

On le parcourt jusqu’à la Maison du vélo de Toulouse, à deux pas de la gare SNCF. C’est est un éco-système complet : outre l’atelier de réparation, on peut aussi y louer des vélos et manger un bon repas dans la court ou la salle du restaurant à l’étage. Je raffole de ce genre de lieux polyvalents qui permettent aux gens de se rencontrer en toute convivialité et de s’échanger les bons plans.

Il est temps de partir découvrir ce parcours cyclable ! Il faut alors aller vers le Nord-Ouest pour aller chercher la Canal de la Garonne (ou canal parallèle) et la piste cyclable du Canal des 2 mers. On nous emmène à Castelsarrasin pour 9km de vélo jusqu’à Moissac.


Plus d’infos
: Sites des offices de tourisme de Haute-Garonne et de Toulouse


La route de Castelsarrasin à Moissac à vélo (9km)

Nous quittons la Haute-Garonne pour rejoindre Castelsarrasin, en Tarn-et-Garonne.

Canal des 2 mers à vélo - Castelsarrasin

Grand soleil, on entame les premiers vrais coups de pédale dans la bonne humeur. La route asphaltée suit le Canal latéral à la Garonne. La route rectiligne et sans dénivelée est rythmée par les platanes et quelques écluses : une bonne mise en bouche pour commencer le voyage, profiter de la chaleur tout en s’abritant sur un chemin ombragé.

Canal des 2 mers à vélo - entre Castelsarrasin et Moissac

Outre les écluses, l’oeuvre architecturale d’intérêt sur ce trajet est définitivement Le Pont-Canal Du Cacor, construit en 1844, à l’aide de briques et pierre de la région.

Canal des 2 mers à vélo - Tarn-et-Garonne

Et voilà, nous voilà déjà à la charmante arrivée de Moissac…Canal des 2 mers à vélo - Moissac


Tourisme à Moissac

Moissac est une petite ville d’environ 13 000 habitants, pavée et connue notamment pour le chasselas, un cépage pour le vin blanc, des jus de fruits ; on peut aussi simplement manger les raisins. Vous pouvez notamment aller déguster un verre au Kiosque de l’Uvarium et admirer le superbe intérieur art-déco de la bâtisse. Après une journée de pédalage, il est bon d’aller se dégourdir les jambes en ville : je me suis délecté des sculptures poétiques de Jean-Louis Toutain

les sculptures de Jean-Louis Toutain

les sculptures de Jean-Louis Toutain, merci au monsieur qui a accepté que je prenne la photo.

et juste à côté de ces œuvres d’art urbain trône l’abbaye Saint-Pierre de Moissac : patrimoine mondial de l’UNESCO, sur le chemin de Compostelle, l’abbaye est connue pour ses sculptures romanes et son cloître, apparemment l’un des plus beaux en Europe méridional (sud de l’Europe).

Hébergement à Moissac

Nous logeons à l’Hôtel et Spa Le Moulin de Moissac : un hôtel de charme au bord du Canal avec un espace Wellness et la possibilité d’entreposer les vélos en toute sécurité. Les propriétaires proposent de belles chambres épurées, chaleureuses et élégantes, où le bois est mis à l’honneur. La cuisine est à la fois fine, de produits frais et locaux. Plusieurs menus sont proposés (menu trois service à partir de 29 euros).


Plus d’infos : Sites des offices de tourisme de Moissac et du Tarn-et-Garonne.

 

Jour 2

Moissac > Fontet

  • Distance : 119km
  • Dénivelés : +121m / – 173m
  • Difficulté : facile
  • Type de route : piste cyclable (partagée) en asphalte

Après un bon petit déjeuner copieux, nous partons pour Agen, à environ 45km de Moissac. Tu peux donc considérer dormir une nuit à Agen ou au superbe hôtel Le Prince noir, à Sérignac-sur-Garonne (label accueil vélo, piscine) si tu as dormi dans les environs de Moissac.

Tourisme à Agen

Agen est connue pour ses pruneaux que vous trouverez facilement au marché couvert de la ville. Prends le temps d’aller au dernier étage du parking au-dessus du marché et découvre une belle vue sur l’ensemble de la ville et des environs !

C’est encore une belle petite ville qu’on traverse, où se mêlent Moyen Âge et Renaissance (et bien plus encore). J’adore ce genre de petites villes où l’on préserve le patrimoine architectural de la modernité à tout-va.

En parlant de patrimoine, ne loupez pas la superbe cathédrale Saint-Caprais d’Agen. Autant l’extérieur a des airs de mini-Notre-Dame-de-Paris (la longue file de touristes en moins)…

tant l’intérieur est à la fois chargé et élégant. Les peintures du cul-de-four de l’abside (voûte en forme de quart de sphère) sont impressionnantes.


La route du pont-canal d’Agen à Sérignac-sur-Garonne (12km)

Au pont-canal d’Agen, les gens se baignent et les chiens s’amusent. Avant de repartir, on découvre un bel espace flambant neuf : le Café-vélo d’Agen. C’est une belle halte tout-en-un en bordure de la piste cyclable. On y trouve :

  • un café ;
  • des espaces à l’extérieur et à l’intérieur pour se relaxer, boire un verre et commander une petite restauration ;
  • de la documentation sur la région ;
  • un atelier de réparation ;
  • et des dortoirs qui sentaient encore le bois frais.

Profitez-en donc pour vous y arrêter !

Il fait grand soleil et je suis bien content d’être entouré de platanes. Le décor est enivrant, ces troncs fins et longs nous bercent à rythme régulier.

Canal des 2 mers à vélo - Agen

La route est sinueuse et ombragée. Nous sommes dans une forêt enchanteresse… nous rêvassons et nous nous libérons de toutes les tensions. On profite pleinement de la vie !

Canal des 2 mers à vélo - Agen

L’envoûtement continuera à l’hôtel du Prince noir (label Accueil vélo): un ancien manoir du 17e Siècle où autant le jardin ombragé est un bonheur pour se relaxer, autant nous nous délectons de la variété des mets mis devant nous. C’est un hôtel 3 étoiles au prix des plus corrects pour le cadre et le service. Cet écrin de verdure est une halte appréciable si vous roulez depuis Moissac. Cela sent bon le Sud-Ouest !

Visiter Couthures-sur-Garonne :
le village sous les eaux de la Garonne

Couthures-sur-Garonne est une commune qui vit au rythme des crues de la Garonne. Ses habitants le savent et vivent avec cette évidence : ils seront inondés. C’est un jeu d’amour et de haine entre la population et le cour d’eau. Si les habitations sont inondées, les gens de Garonne savent que ces crues sont nécessaires à la fertilité de leurs terres.

Si vous passez par Couthures-sur-Garonne, vous pourrez découvrir la maison des Gens de Garonne : un espace muséologique où l’on vous apprend tout sur cette relation entre la rivière et la région. Il est également possible de faire une balade en bateau avec un guide (sur réservation).

Couthures-sur-Garonne - canal des 2 mers à véloCouthures-sur-Garonne est à 2,6km de l’itinéraire du canal des 2 mers. Sortez du canal latéral de la Garonne, 400-500 mètres après la route départementale D3 (voir image-ci-dessous).
Couthures-sur-Garonne - canal des 2 mers à vélo

Hébergement coup de cœur du canal des 2 mers à vélo : le clos d’Any

Nous sommes ensuite allés dormir dans l’un de mes coups de cœur en terme d’hébergement vélo au canal des 2 mers à vélo : Le clos d’Any à Fontet. Alors, je suis certain qu’il y a d’autres hébergements et hébergeurs de grande qualité, l’hôtel Albert 1er à Toulouse et Le moulin de Moissac en sont de très beaux exemples. Mais sur les 4 nuitées, celui-ci est mon favori ! Ce n’est pas pour rien qu’il a actuellement une note de 9,8/10 (157 références) sur booking.com.

Les chambres sont décorées avec goût, la propriété est magnifique et l’accueil chaleureux est incroyable : les propriétaires ont la fibre du bon service. Ils vous feront visiter la propriété et le verre de bienvenue vous aidera à briser la glace. Et puis, il est tellement agréable de profiter d’une piscine et de manger en bonne compagnie ! Nous avions certes une bonne cohésion de groupe mais l’heure tardive à laquelle nous sommes allés nous coucher prouve que nous avons passé du très bon temps !

La fiche détaillée du Clos d’Any sur voyage-velo.com, mon autre blog 😉

Blogueurs au Clos d'Any


Plus d’infos : Site de l’office de tourisme du Lot-et-Garonne.

 

Jour 3

Fontet > Saint-Thomas-de-Conac

  • Distance : environ 137km
  • Dénivelés : environ 400m positif et négatif
  • Difficulté : a priori, pas compliqué
  • Type de route : Pistes cyclables et routes partagées avec les voitures (routes secondaires)

Tourisme à l’abbaye de la Sauve Majeure et vin AOC Canal des 2 mers

L’abbaye romane de la Sauve Majeure est inscrite au Patrimoine mondial par l’Unesco. Dans un bel espace vert de 3 hectares, nous nous promenons au milieu des ruines imposantes. Chacun d’entre nous s’isolera : pour prendre des photographies certes mais car, naturellement, les restes massifs de l’histoire nous appelle à la réflexion sur ce chef d’oeuvre.

abbaye de la Sauve Majeure

Si bière rime avec monastère en Belgique, en France, on y retrouve le vin. La Maison des vins de l’Entre-Deux-Mers est au cœur de la grange abbatiale.

Cette maison de vin est Le syndicat viticole qui propose des des vins d’AOC Entre-deux-Mers*Ce sont essentiellement des vins blancs secs et on nous parle beaucoup de qualité pendant la dégustation et des accords “mets-vins”. On se rapproche de l’océan atlantique et apparemment, ces vins se marient fort bien avec les plats de fruits de mer. L’AOC Entre-deux-Mers correspond à un région d’environ 7.000 hectars, entre la Dordogne au nord, et la Garonne au sud. Le vin blanc y est dominant et est composée essentiellement d’un assemblage de sauvignon et de sémillon. On retrouve aussi de plus en plus de rouge (merlot).

*AOC = Appelation d’origine contrôlée. C’est un label qui garantit l’authenticité et la typicité de l’origine géographique d’un vin. Derrière ce label, il y a une volonté de garantir des caractéristiques d’un terroir et la qualité de production et de vinification.

La Maison des vins de l’Entre-Deux-Mers


La route de Créon à Latresne (15km)

On reprend la route à partir de la station vélo de Créon. De là, nous irons jusqu’à Latresne via une route asphaltée tantôt ombragée, tantôt donnant sur des vignes : nous ne sommes pas loin de Bordeaux. La route est empruntée par de nombreux cyclistes et du coup, nombreux sont les cyclistes qui font une halte à la taverne sur la route.


La traversée en ferry de l’estuaire de la Gironde

Nous voilà à l’estuaire de la gironde : là où l’Océan atlantique et la Garonne se rencontrent et se mélangent. Nous attendons le “bac” qui passe toutes les 1h30-2h (dernier passage à 18h en saisons basse, 19h30 en saison haute).

L’occasion de se prélasser à la terrasse de la brasserie et de prendre quelques photos de cette immensité et de ces drôles de pontons qu’on retrouvera le lendemain : des cabanes de pêcheurs.

La traversée coûte 3,10 euros en saison haute, le transport du vélo est gratuit.

Site d’information concernant le ferry entre Lamarque et Blaye

Visiter Blaye et goûter le vin de la région

Nous déparquons à Blaye : une belle région de vin et dans mon jeune temps, bon ok… il y a 7-8 ans, le Blaye-côtes-de-Bordeaux fut ma révélation dans les vins rouges de Bordeaux. On retrouve également des vins blancs secs.

Vous pouvez vous balader dans la ville médiévale et dans la citadelle qui offre une belle vue sur l’estuaire et visiter le syndicat viticole de Blaye si vous cherchez une bouteille (ou deux) pour le soir.


Hébergement à Saint-Thomas-de-Conac

Certains d’entre nous sont allés dormir au Domaine de l’Estuaire tandis que d’autres sont allés à la chambre d’hôte Chez Brown. Le premier est une belle grande demeure de caractère où il est possible d’y avoir un repas végétarien le soir ; le second est une maison chaleureuse décorée avec goût et où l’on ressent bien la touche britannique de ses hôtes.


Plus d’infos : Sites des offices de tourisme de Gironde, de Blaye et de Bordeaux.

 

Jour 4

Saint-Thomas-de-Conac > Royan

  • Distance : <50km
  • Dénivelés : 122+m / -150m
  • Difficulté : facile
  • Type de route : mixte (partagée et piste cyclable, route asphaltée)

Visiter le château de Beaulon

A 6km de Saint-Thomas-de-Conac se trouve un illustre lieu de pineau et de cognac : le château de Beaulon, à Saint-Dizant-du-Gua. 9h30, premier(s) verre(s)… heureusement qu’on est dans une bonne maison avec des produits de qualité et que c’est le dernier jour !Pineau du château de BeaulonOutre la dégustation de ses alcools, le propriétaire propose une carte de la propriété qui permet aux badauds de profiter d’un parcours ombragé et apaisant mais aussi de s’émerveiller face aux “fontaines bleues” : des sources d’eau d’un bleu turquoise intense dues soit à la présence de fées, soit à des micro-algues… quoiqu’il en soit,  quel bel endroit romantique !

Et son propriétaire, monsieur Thomas, est un personnage du pays, passionné comme je les aime !


Visiter Talmont-sur-Gironde

Talmont est l’un de ses plus beaux villages de France et cela se comprend : c’est vraiment un endroit mignon. Le revers de la médaille est qu’il y a beaucoup de monde, même en semaine en matinée au mois de juin. Et le restaurant où nous sommes allés manger a mis trois plombes pour nous servir, ils n’étaient pas agréables et la nourriture n’avait rien d’exceptionnel donc comme souvent, je pense qu’il vaut mieux éviter les restaurants des lieux hyper touristiques.

La route de Talmont-sur-Gironde à Meschers-sur-Gironde à vélo (6km)

La plage, enfin !, nous longeons la plage : d’abord à côté de la départementale puis nous sommes séparés d’elle part un champ de blé à notre droite ; nous pouvons profiter de l’océan et de ses cabanes de pêcheurs à notre gauche. Cela sent l’iode, on ressent bien la brise et nous rêvassons. Ici, point de zones d’ombre par contre donc fais attention à bien t’hydrater et à te protéger du soleil !

A Meschers-sur-Gironde, belle petite ville côtière, nous remontons vers les falaises pour aller aux grottes municipales de Regulus. Créées naturellement puis agrandies par l’homme pour devenir des habitations troglodytes, elles furent aussi le refuge de marins français lors d’une bataille contre les anglais. Elles furent aussi lieux de restauration et fêtes.

Grottes Regulus - habitations troglodytes

Aujourd’hui, les grottes accueillent un espace muséologique (visites guidées) et certaines personnes y habitent encore.

Les pontons de pêche au carrelet

Pêche au carrelet - gironde
Si le carrelet est un poisson, c’est aussi une méthode de pêche avec un filet “carrelet” : un filet en position horizontale avec une taille de maillage spécifique à un type de poisson, descendu depuis un ponton qui est avancé en mer.

En France, on retrouve cette technique dans les estuaires de la Loire, de la Charente et de la Gironde, ainsi que sur les zones côtières entre les estuaires.


Plus d’infos
: Sites des offices de tourisme de Charente-Maritime.


Résumé

Le canal des 2 mers à vélo, de Toulouse à Royan est bien développé :

  • les routes sont aménagées ;
  • la signalisation est relativement bien faite pour les parties que nous avons suivies (ayez toujours des cartes avec vous que vous pouvez demander aux offices de tourisme) ;
  • il y a des ateliers vélo à plusieurs points sur la route, lieux où l’on peut réparer son vélo, louer des vélos ou simplement prendre un verre tout en discutant avec d’autres voyageurs.
  • il y a pas mal de logements “bike-friendly”. Comme vous passez par beaucoup de villages et petites villes, il sera facile de trouver un logement où vous pouvez mettre votre vélo en sécurité (garage, local à balai au pire).
  • le parcours est relativement plat donc facile quelque soit le niveau : il faut juste jauger le nombre de kilomètres qu’on souhaite faire et ne pas hésiter à prendre des jours de repos pour visiter.

Donc, si c’est un premier voyage à vélo, cette partie me semble être une très bonne option. Si vous cherchez d’autres itinéraire, je suis occupé de développer un nouveau blog de voyage à vélo avec des itinéraires longues distances mais aussi des parcours touristiques à faire en 2-3 jours.

 

Canal des 2 mers à vélo de Sète à Toulouse à vélo : un peu la galère

Je n’ai pas testé cette portion mais j’ai discuté avec plusieurs cyclistes croisés sur la ViaRhona, ainsi qu’avec des personnes chargées de la promotion de ce parcours… Les retours concordent et globalement cela donne ceci :

  • seule la portion Toulouse – Castelnaudary est entièrement praticable ;
  • entre Castelnaudary et Sète, c’est un peu la galère :
    • en VTT, ça passe, en VTC (vélo tout chemin, ce qu’on utilise quand on fait des longues distances), ça secoue. Et cela peut devenir franchement difficile s’il a plu. Aussi bien une Taïwanaise qui faisait 80km/jour, qu’une blogueuse cycliste m’ont fait ce retour (elles ont toutes les deux fini par prendre le train), information confirmée par une personne chargée de la promotion du “Canal des 2 Mers” ;
    • les aménagements sont bloqués et donc il ne devrait pas avoir d’amélioration dans les années suivantes.

De ce que j’ai compris en discutant avec des gens de la région : cela seRAIT un conflit entre les départements qui souhaiteraient voir les chemins de halages être aménagés et le gestionnaire du canal et de ses berges qui n’est pas tenu de les entretenir (mais les offices de tourisme m’ont dit que non). Les offices de tourisme m’ont dit que c’était davantage dû à la difficulté de faire des aménagements sur le canal du Midi, car des parties sont classées et cela demande donc beaucoup de discussions entre différentes institutions publiques et cela rend la tâche ardue en terme d’aménagement possible, de budget, etc.

Mise à jour (mars 2019) J’ai revu par hasard des personnes des offices du tourisme du sud-ouest la semaine passée : suite à des chutes de digues, la route est encore moins praticable. Il y a également eu une maladie des platanes et les budgets prévus ont donc été alloué à la restauration des platanes (de ce que j’ai compris).

Donc, si tu es un puriste qui veut aller de Sète à Royan : bon amusement ; si tu es un cycliste occasionnel, que tu as pas mal de stock dans tes sacoches ou tu ne cherches pas forcément à pédaler dans la boue et tu recherches le plaisir avant tout : commence à Carcassonne ou à Castelnaudary et à partir de là, cela ne sera que du plaisir.

En espérant que cet article vous aidera à préparer votre voyage et/ou celui de vos amis. Bonne route !

Close